La famille, premier ingrédient du bonheur pour la clientèle bancaire aisée (HSBC)

  • Par
  • 1 commentaire
Famille
© Paylessimages - Fotolia.com

La banque privée HSBC France a cherché à connaître davantage les clients de son offre Premier. Son étude « Qu’est-ce qui fait courir les gens aisés ? », publiée cette semaine, révèle que pour 77% des Français à l'aise financièrement, la famille est le moteur du bonheur. Une majorité d’entre eux se déclarent « économes » et privilégient la sécurité de leurs placements financiers à une rémunération élevée.

Les Français dits « aisés » sont au cœur de la dernière étude de l’institut CSA pour HSBC Premier (1). Interrogés notamment sur leur vision du bonheur, une large majorité des sondés (77%) déclarent que la famille contribue très fortement à une vie heureuse. La vie professionnelle semble donc passer au second plan pour ces personnes qui « souhaite[nt] que l’on se souvienne d’eux avant tout comme bon père/mère de famille » note le communiqué de la banque.

Une personne aisée sur deux se dit « économe »

Dans l’étude « Qu’est-ce qui fait courir les gens aisés ? », d’autres clichés tombent. Par exemple, si les sondés sont attachés à la transmission, la transmission matérielle n’est pas au centre de leurs motivations. Les personnes aisées souhaitent partager des valeurs (63%) et un savoir-être (53%) « avant […] un patrimoine immobilier, […] un capital financier ou […] une entreprise à son nom » souligne le communiqué.

De la même manière, les personnes interrogées n’apparaissent ni vouées au travail, ni flambeuses. Seuls 23% des sondés estiment que l’investissement professionnel est un moteur de vie et 50% se considèrent comme économes. Ils privilégient d’ailleurs les placements sûrs pour 64% d’entre eux, « quitte à avoir une faible rémunération » constate le communiqué.

Trois modes de vie, trois profils

L’étude classe les « gens aisés » en trois catégories : la vie « en tribu », la vie « ambitieuse » et la vie « libre ». 52% des sondés sont classés dans la vie « en tribu » et sont généralement mariés, avec une famille nombreuse et en moyenne un peu plus âgés que les personnes des deux autres catégories.

Les « ambitieux » ne représentent que 15% des Français aisés : leur profil-type est celui d'une personne âgée de 35 à 49 ans, vivant seule, souvent séparée et avec des enfants. Cette catégorie donne la priorité au travail et n’hésite pas à prendre des risques pour ses placements financiers.

Enfin, une personne interrogée sur trois (33%) a choisi la vie « libre » : il s’agit essentiellement de personnes vivant seules, en Ile-de-France et sans enfant, qui « ont soif de découverte », conclut le communiqué.

(1) Etude réalisée en ligne du jeudi 27 mars au lundi 7 avril 2014 par l’institut CSA pour HSBC Premier, auprès de 507 Françaises et Français détenant plus de 75.000 euros d’avoirs et/ou ayant des revenus de plus de 70.000 euros brut par personne ou 100.000 euros brut par ménage, critères correspondant au paramètre d’éligibilité à l’offre HSBC Premier.

Partager cet article :

© cbanque.com / SL / Mai 2014

Commentaires

Publié le 14 mai 2014 à 23h14 - #1lopali

Pour moi, ce sera la vie "en tribu". ;o))

Trouvez-vous ce commentaire utile ?