La banque franco-belge Dexia, qui a réalisé une perte nette de 184 millions d'euros au premier trimestre, a atteint le périmètre cible prévu par son plan de sauvetage, ce qui lui permet de lancer un nouveau projet d'entreprise.

« Dexia a désormais atteint ce trimestre le périmètre-cible prévu dans son plan de résolution ordonnée », a indiqué l'administrateur délégué Karel De Boeck, cité dans un communiqué à l'occasion de la publication intermédiaire des performances trimestrielles. « Cette étape importante a constitué l'occasion de préciser le mandat du groupe ainsi que ses objectifs stratégiques et de lancer une réflexion sur l'optimisation de son modèle opérationnel dans le cadre d'un projet d'entreprise ».

L'ensemble des cessions prévues dans le plan de sauvegarde validé par la Commission européenne ont été finalisées au cours du premier trimestre. Les deux dernières ont été la vente de Dexia Asset Management (DAM), qui a généré une plus-value de 69 millions d'euros, et celle de la participation de 40% dans Popular Banca Privada avec une plus-value de 21 millions à la clef.

Le projet d'entreprise mis en place par l'établissement vise à assurer sa capacité de financement sur la durée de son plan de sauvegarde, à éviter toute rupture opérationnelle tout en réalisant des gains d'efficacité et à préserver sa base de capital, selon le communiqué. A cette fin, la gouvernance et la structure opérationnelle ont été modifiées avec la création d'une nouvelle ligne de métier « Asset » consacrée à la gestion de ses portefeuilles. « Un certain nombre de projets clés ont d'autre part été identifiés, incluant notamment une refonte des systèmes d'informations », a indiqué Dexia, sans autre détail.

Réserve de trésorerie de 12,6 milliards

Autre fait marquant des trois premiers mois de l'année, la banque, pourtant gérée dans une optique extinctive, a augmenté son bilan de 13,7 milliards d'euros par rapport à fin 2013, pour porter le montant de ses actifs à 237 milliards. « Grâce à la bonne dynamique des financements de marché » qui lui ont permis de réaliser plusieurs émissions obligataires, elle a constitué une réserve de trésorerie placée auprès de banques centrales de 12,6 milliards en prévision d'importantes échéances de remboursement, notamment 7,6 milliards au deuxième trimestre. Elle dispose également de réserves éligibles à la Banque centrale européenne (BCE) de 15,9 milliards.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Sur les trois premiers mois de l'année, Dexia a réalisé un produit net bancaire (PNB) récurrent de 36 millions d'euros. La perte nette s'établit à 184 millions, dont -88 millions de résultat net récurrent et -53 millions de non-récurrent (dont une provision générale pour litiges de 34 millions). Au 31 mars, le montant des émissions garanties par les Etats belge et français atteignait au total 79,9 milliards d'euros, dont 74,9 milliards au titre de la garantie 2011/2013 et 5 milliards au titre de 2008.