Dévoilé en fin de matinée, le gouvernement Valls a largement modifié la configuration à Bercy. Exit Pierre Moscovici : son portefeuille est partagé entre Arnaud Montebourg, qui récupère l’Economie en plus du Redressement productif, et Michel Sapin, en charge des Finances et des Comptes publics.

La critique était récurrente : sept ministres à Bercy, c’est trop. Jusqu’au remaniement de ce matin, le navire amiral de l’économie française disposait en effet de 7 copilotes : deux ministres de plein exercice, Pierre Moscovici (Economie et Finances) et Arnaud Montebourg (Redressement productif), ainsi que cinq ministres délégués, Bernard Cazeneuve au Budget, Benoît Hamon à l’Economie sociale et à la Consommation, Fleur Pellerin aux PME et à l’Economie numérique, Nicole Bricq au commerce extérieur et Sylvia Pinel à l'artisanat et au commerce.

Depuis ce midi, l’horizon s’est dégagé. Bernard Cazeneuve quitte Bercy pour succéder au nouveau Premier ministre, Manuel Valls, place Beauvau, au ministère de l’Intérieur. Une belle promotion pour l’ancien député-maire de Cherbourg qui avait remplacé Jérôme Cahuzac, accusé de fraude fiscale, au Budget en mars 2013. Promotion également pour Benoît Hamon, qui récupère l’Education nationale, aux dépens de Vincent Peillon. Sylvia Pinel, enfin, part au Logement, en remplacement de Cécile Duflot.

Mais le départ le plus notable est évidemment celui de Pierre Moscovici. Le désormais ex-ministre de l’Economie et des Finances fait les frais de la débâcle des municipales - lui-même a été battu à Valentigney, dans le Doubs - et quitte le gouvernement. Il pourrait rebondir prochainement à la Commission européenne : avant même son départ de Bercy, il s’était positionné pour le futur poste de « super-commissaire » en charge de l’Economie. Pour mémoire, il a été par le passé ministre délégué aux Affaires européennes du gouvernement Jospin et vice-président du Parlement européen.

Des secrétaires d’Etat la semaine prochaine

Moscovici sorti du cadre, Michel Sapin fait son entrée à Bercy. En charge du Travail au sein du gouvernement Ayrault, il récupère cette fois le ministère des Finances et des Comptes publics. Ce fidèle de François Hollande, croisé dès l’ENA dans la fameuse « promotion Voltaire », devra poursuivre l’effort d’économies budgétaires, tout en mettant en œuvre les promesses du Président de la République de diminuer la pression fiscale sur les classes moyennes. Un vrai sacerdoce.

Arnaud Montebourg, de son côté, conserve le portefeuille du Redressement productif, mais récupère également celui de l’Economie et du Numérique. Dans ce grand ministère, il devrait prochainement être épaulé par des secrétaires d’Etat, dont les nominations seront annoncées la semaine prochaine.

Le nouveau gouvernement

  1. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international
  2. Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie
  3. Benoît Hamon ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
  4. Christiane Taubira, garde des Sceaux, ministre de la Justice
  5. Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics
  6. Arnaud Montebourg, ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique
  7. Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales
  8. François Rebsamen, ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social
  9. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense
  10. Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur
  11. Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports
  12. Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation, de la Réforme de l’Etat et de la Fonction publique
  13. Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication
  14. Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, porte-parole du gouvernement
  15. Sylvia Pinel, ministre du Logement et de l’Egalité des territoires
  16. George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer.

Mise à jour (02/04/14, 17 :43) - Ajout des mentions de Nicole Bricq et Sylvia Pinel