Le groupe bancaire BPCE a indiqué mercredi viser un bénéfice net supérieur à quatre milliards d'euros en 2017, doublé par rapport à 2012, dans le cadre de son plan stratégique couvrant la période 2014-2017.

Le groupe bancaire a également confirmé ses ambitions en matière d'assurance, avec la création d'une plateforme unique au sein de sa filiale Natixis et l'objectif d'avoir un client particulier sur trois équipé en assurance dommages, santé ou prévoyance d'ici 2017. Il anticipe également une rentabilité des capitaux propres (ROE) de 12% pour les métiers récurrents de Natixis à la même échéance.

BPCE ambitionne d'atteindre un ratio de fonds propres « dur » (apports des actionnaires et bénéfices mis en réserve rapportés aux crédits consentis) supérieur à 12% et d'afficher un ratio de levier (bilan rapporté aux fonds propres) supérieur à 3% sur toute la période 2014-2017, soit au-dessus du minimum requis par les nouvelles normes réglementaires dites Bâle III.

Accords Caisse d'Epargne-CNP Assurances non-renouvelés

La nouvelle feuille de route du groupe bancaire, baptisée « Grandir autrement », met également l'accent sur la poursuite des synergies : 870 millions d'euros sont attendus en termes de synergies de revenus entre les réseaux (Caisse d'Epargne et Banque Populaire) et Natixis et 900 millions d'euros en ce qui concerne les synergies de coûts.

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

Au cours d'une conférence de presse, le président du directoire de BPCE François Pérol a rappelé que les accords de distribution entre Caisse d'Epargne et CNP Assurances, en matière d'assurance de personnes, ne seront pas renouvelés lorsqu'ils arriveront à leur terme le 31 décembre 2015. A partir de 2016, Caisse d'Epargne s'appuiera ainsi sur Natixis dans ce domaine.