Le promoteur immobilier Les Nouveaux Constructeurs (LNC) aborde 2013 avec prudence malgré un bond de 31% de son bénéfice net l'an dernier dans un environnement difficile, marqué par une activité commerciale ralentie en France et les difficultés de sa filiale Zapf.

Le résultat net (part du groupe) ressort à 19,9 millions d'euros en 2012, contre 15,1 millions l'année précédente. Le résultat opérationnel courant est en retrait de 7,6 millions d'euros, à 22,3 millions d'euros en 2012, en raison des mauvaises performances de Zapf, indique jeudi le groupe dans un communiqué. La marge opérationnelle courante s'établit ainsi à 3,9% du chiffre d'affaires en 2012, contre 5,7% en 2011, précise-t-il. Le chiffre d'affaires, déjà publié début février, s'établit à 571,8 millions d'euros, en hausse de 9% par rapport à celui de l'exercice 2011.

« L'exercice 2012 a été marqué par un ralentissement de notre activité commerciale en France et nos résultats financiers ont été affectés par les importantes difficultés rencontrées par la branche construction de notre filiale Zapf », a déclaré le président du directoire, Olivier Mitterrand, cité dans le communiqué. « Dans un contexte de marché marqué par un ralentissement des rythmes de ventes, nous abordons l'exercice 2013 avec prudence, tout en oeuvrant énergiquement au redressement de la branche Construction de Zapf », a-t-il ajouté. Le groupe dispose « d'une visibilité convenable » en France, selon lui.

LNC souligne qu'en Allemagne, « l'assainissement de la branche construction de Zapf et son retour à la rentabilité continueront de constituer une de (ses) priorités en 2013 ». « Par ailleurs, nous entendons poursuivre notre recentrage sur la France, dont le portefeuille foncier représente désormais plus de 85% du portefeuille total, en y maintenant une grande sélectivité en matière de développement foncier et d'adéquation de nos produits à la demande », ajoute-t-il. Au 31 décembre, le carnet de commandes de LNC s'établit à 738 millions d'euros hors taxes, en retrait de 6% sur un an.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Le directoire proposera à l'assemblée générale des actionnaires le 24 mai prochain la distribution d'un dividende de 0,60 euro par action, avec option de paiement en titres.