Le groupe bancaire BPCE (Banques Populaires et Caisses d'Epargne) a enregistré en 2012 un bénéfice net en baisse de 18,5% à 2,15 milliards d'euros, un repli affecté par des éléments exceptionnels à hauteur de 607 millions, selon un communiqué publié dimanche.

Jusqu'à 120 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Ces éléments comprennent une charge de 198 millions d'euros liée à la réévaluation de la dette de la banque, une autre de 273 millions consécutive à des dépréciations d'écarts d'acquisition et ajustement de valeurs, ainsi que 190 millions associés à la dépréciation de la participation au capital de la banque italienne Banca Carige.

Hors éléments non opérationnels, le bénéfice net atteint 2,75 milliards d'euros, en baisse de 18,3% par rapport à 2011.

BPCE a choisi de devancer la date théorique de publication de ses résultats, prévue jeudi, en raison de l'annonce d'une opération capitalistique qui devrait voir les Caisses d'Epargne et les Banques Populaires racheter à leur filiale Natixis la participation croisée de 20% qu'elle détenait dans les établissements mutualistes.