Le président François Hollande a réaffirmé lundi soir que la taxe à 75% sur les plus riches sera « réaménagée » après son annulation samedi par le Conseil constitutionnel, sans changement d'objectif.

Économisez jusqu'à 50% sur votre assurance emprunteur

Insistant sur « la justice fiscale », le chef de l'Etat a assuré qu'il « sera toujours demandé davantage à ceux qui ont le plus ». A cet égard, il a confirmé que la taxe à 75% allait « dans ce sens » et qu'elle « sera réaménagée suite à la décision du Conseil constitutionnel, sans changer son objectif ».

Dès l'annonce de la censure de cette mesure emblématique de sa campagne et lmarqueur de sa présidence, l'Elysée avait annoncé que François Hollande avait demandé au Premier ministre Jean-Marc Ayrault d'élaborer une nouvelle mouture de cette taxe. L'objectif, avait affirmé Ayrault, reste de taxer « à 75% » les plus riches des contribuables. Il avait précisé que le nouveau dispositif concernerait les revenus 2013 et serait présenté dans une prochaine loi de finances.