Dans une interview au site lefigaro.fr, la ministre de la Santé a déclaré lundi que la taxe Fillon d'un milliard d'euros sur les complémentaires santé était maintenue « à ce stade » dans le cadre du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS).

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Elle a ajouté qu'elle avait convenu avec la Mutualité française, qui représente la grande majorité des mutuelles, que cette question sera abordée « dans le cadre d'une réflexion plus large sur le rôle des complémentaires santé aux côtés de l'Assurance maladie, dans le courant de l'année prochaine ». « Cela dépendra aussi de l'issue de la négociation sur les dépassements d'honoraires », a-t-elle ajouté.

Dans le cadre du premier plan de rigueur de François Fillon en 2011, la taxe sur les contrats solidaires et responsables des mutuelles et autres complémentaires avait été doublée, passant de 3,5% à 7%, soit 1 milliard d'euros de recettes. Les mutuelles avaient engagé une grande campagne contre cette taxe et avaient fait échouer de précédentes négociations sur les dépassements d'honoraires.