De source proche du dossier, la chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) a annulé la mise en examen de deux banquiers dans l'affaire Apollonia, vaste escroquerie présumée aux investissements immobiliers défiscalisants.

Léon Nahmani, directeur général adjoint du Crédit mutuel méditerranéen, et Philippe Meuleman, directeur des engagements en Provence-Alpes-Côte d'Azur pour BNP Investimmo, ont désormais le statut de témoin assisté, selon l'arrêt de la chambre rendu mercredi.

Cinq autres cadres bancaires, anciens ou actuels, mis en examen également mis en examen pour complicité d'escroquerie dans cette affaire ont vu en revanche leur requête en nullité rejetée par la cour d'appel. Une trentaine de personnes (gérants et salariés de la société Apollonia, notaires, courtiers en crédit et banquiers) au total sont inquiétées dans ce dossier instruit depuis trois ans.

Apollonia se voit reprocher d'avoir escroqué plusieurs centaines de clients en leur faisant acheter des appartements pour un total d'un milliard d'euros, ceux-ci se retrouvant au final très lourdement endettés alors que revenus locatifs et avantages fiscaux étaient censés couvrir la totalité de leurs investissements.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Au passage, des cadres de plusieurs banques sont soupçonnés d'avoir violé des règles du crédit dans le montage des dossiers de financement. Aucun établissement financier n'est mis en examen comme personne morale.