Les banques françaises, par l'intermédiaire de la FBF (Fédération bancaire française), ont envoyé une lettre à l'Elysée disant « être à la disposition du président français » pour faire le point sur la situation du secteur en France et en zone euro.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

« Ce n'est pas une demande de rendez-vous. Les banquiers ont indiqué dans leur lettre se tenir à la disposition de François Hollande pour donner leur point de vue sur la situation en France et en zone euro », a précisé la FBF, confirmant une information du journal Le Monde. Cette lettre signée par le président de la FBF, Frédéric Oudéa, qui est par ailleurs le PDG de la Société Générale a été adressée le 22 mai. Elle intervient alors que la situation en zone euro s'aggrave.

L'Espagne est sur le point de demander une aide à l'Europe pour sauver son secteur bancaire qui a besoin d'au moins 40 milliards d'euros selon le FMI. Les plus grands risques pèsent également sur la Grèce qui pourrait sortir de la zone euro après les élections du 17 juin. En France, les banquiers s'inquiétent également des propos tenus par François Hollande pendant sa campagne électorale qui prônaient une séparation des activités bancaires.