Dans un communiqué, Matignon a annoncé que François Fillon allait « pris un ensemble de mesures » pour « limiter l'impact du prix de l'énergie sur le pouvoir d'achat ». Parmi les mesures prévues, l'annulation d'une hausse du prix du gaz au 1er juillet et l'étude d'une nouvelle formule tarifaire.

« Le Premier ministre a décidé que l'augmentation du prix du gaz qui aurait dû intervenir au 1er juillet, sur la base des mécanismes en vigueur, n'aura pas lieu », annonce le texte de Matignon, qui précise que les ministres Christine Lagarde (Economie) et Eric Besson (Energie) ont été chargés d'élaborer « une nouvelle formule tarifaire ». Les services du Premier ministre indiquent également que les prix de l'électricité pour les ménages augmenteront de 2,9% au 1er juillet 2011, avant de rester inchangés jusqu'au 1er juillet suivant.

Matignon rapporte par ailleurs que, dans l'optique de tenir compte de la hausse des prix du carburants, les compagnies pétrolières seront mises à contribution financière, afin de permettre une augmentation des déductions fiscales pour les professionnels utilisant beaucoup leur voiture.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Le ministre du Budget François Baroin va ainsi faire procéder à une revalorisation « de 4,6% du barème forfaitaire kilométrique applicable pour l'imposition des revenus de l'année 2010 par rapport au niveau retenu en 2009, pour tenir compte de l'évolution récente des prix des carburants ».