Le ministre du Travail Xavier Bertrand a précisé que les moyens supplémentaires pour l'emploi annoncés jeudi soir par Nicolas Sarkozy allaient notamment permettre de "financer 50.000 nouveaux contrats aidés", dans un entretien à paraître vendredi dans Le Figaro.

Ces nouveaux contrats s'ajouteront aux 390.000 contrats déjà budgétés pour 2011. Cette mesure coûtera « 250 millions d'euros », a indiqué M. Bertrand, qui a ajouté que le gouvernement allait « aussi demander aux départements de financer avec l'Etat 60.000 contrats de plus à destination des allocataires du RSA ». Il a aussi indiqué que le nombre de contrats d'autonomie pour les jeunes serait porté à « 15.000 », soit une augmentation « de 50% ».

Le gouvernement entend assurer un suivi à 60.000 chômeurs « afin de prévenir le chômage de longue durée » et « un suivi renforcé pour 40.000 chômeurs de longue durée ». Jeudi soir sur TF1, Nicolas Sarkozy a annoncé un « plan » pour encourager l'emploi des chômeurs de longue durée et des jeunes, en lui consacrant 500 millions d'euros supplémentaires et en instituant un système de « bonus malus » pour inciter les entreprises à embaucher des apprentis.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Les contrats aidés, qui bénéficient de l'aide de l'Etat, sont destinés aux personnes exclues de l'emploi. Baptisés depuis le 1er janvier 2010 « contrats unique d'insertion » (CUI), ils sont décomposés en grandes catégories: le Contrat initiative emploi (CIE) qui concerne le secteur marchand (industrie, commerce) et le Contrat d'accompagnement dans l'emploi (CAE) réservé au secteur public (collectivités, enseignement) ou associatif.