"Et si Cantona avait raison!", a lancé vendredi le président de Debout la République (DLR) Nicolas Dupont-Aignan, estimant que l'appel de l'ex-footballeur à vider les comptes en banque le 7 décembre était "peut-être la seule chose qui puisse faire peur au système financier".

« La polémique naissante entre les dirigeants bancaires, leur plus fidèle avocate Christine Lagarde (la ministre de l'Economie) et Eric Cantona prouve bien que la menace de retirer des banques les dépôts des Français est la seule chose qui puisse faire peur au système financier », estime dans un communiqué le député de l'Essonne (ex-UMP).

Nicolas Dupont-Aignan juge toutefois qu'avant d'en arriver à cette extrémité, « un premier coup de semonce en transférant de nombreux dépôts à la Banque postale permettrait sans aucun doute de faire douter de leur impunité certains banquiers ayant un peu vite oublié que, sans les contribuables et l'argent public, ils auraient tout simplement mis la clé sous le paillasson ».

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

L'appel, inspiré par l'ancien footballeur Eric Cantona, à retirer le 7 décembre l'argent déposé dans les banques a pris une telle ampleur sur internet que le gouvernement et les dirigeants du secteur sont montés au créneau, dénonçant une une initiative « tragi-comique » voire « insécuritaire ».