Les 120 plus grandes entreprises françaises cotées en Bourse ont perdu au total 7% de leur chiffre d'affaires, soit 32 milliards d'euros, au premier trimestre 2020 par rapport à 2019 en raison de la pandémie de coronavirus, selon une étude publiée mercredi.

« Cette perte totale porte sur 70 sociétés qui ont cumulé 37 milliards de baisse avec des chutes de plusieurs milliards pour certaines », note dans un communiqué l'association ATH, qui regroupe 26 cabinets d'audit et d'expertise comptable. L'association précise que l'analyse porte sur 109 sociétés ayant communiqué sur leur chiffre d'affaires au premier trimestre 2020 à la date du 6 juin.

A contrario, « 38 entités ont légèrement progressé pour un total de 5 milliards, la plus forte hausse ne dépassant pas 600 millions » d'euros. A noter que les chiffres d'affaires publiés intègrent d'éventuelles variations de périmètre ou de taux de change.

Prêt travaux : les crédits les moins chers pour votre maison

Dans un précédent communiqué début mai, ATH avait expliqué que les secteurs gagnants avaient logiquement été « la santé, les technologies, la distribution liée à l'alimentation », les perdants se trouvant du côté du luxe, des transports, de l'hôtellerie, l'automobile, la distribution hors alimentation, les ventes en points de vente physiques, les activités culturelles.