La numéro deux de la CFDT part à la Caisse des dépôts

  • MoneyVox avec AFP
  • ,
  • 3 commentaires
Entrée de la Caisse des dépôts à Paris
© Bruno Bernier - Fotolia.com

Véronique Descacq, numéro deux de la CFDT, va intégrer la Caisse des dépôts et consignations (CDC) dans les prochaines semaines, a-t-on appris mardi auprès du syndicat.

Selon le site internet Acteurs Publics, qui a révélé cette future nomination, elle devrait rejoindre « la direction des retraites et des solidarités » de la Caisse des dépôts.

Véronique Descacq est secrétaire générale adjointe de la CFDT depuis novembre 2012 dans l'équipe de Laurent Berger et va rendre son mandat lors du congrès du syndicat, qui se tient la semaine prochaine à Rennes. Auparavant, elle a été secrétaire générale de la CFDT banque, après avoir été responsable d'une agence Banque populaire à Paris. Ces dernières années, elle a été la négociatrice de son syndicat sur l'assurance chômage et a participé aux concertations de la loi El Khomri réformant le droit du travail en 2016, ainsi qu'à celles des ordonnances de 2017.

La Caisse des dépôts a récemment annoncé que Sophie Ferracci, cheffe de cabinet de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, et qui avait auparavant travaillé avec Emmanuel Macron à Bercy puis pour sa campagne présidentielle, allait rejoindre ses services. La CDC, bras financier de l'Etat, est dirigée par Eric Lombard, nommé fin 2017 à l'issue d'une procédure de sélection particulièrement longue.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox

Commentaires

Publié le 4 juin 2018 à 09h42 - #1BAL

on ne comprend rien a votre article ...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01
Publié le 4 juin 2018 à 18h18 - #2Petit louis
  • Homme
  • 68 ans

Pour un placard doré ou une mirobolante promotion ????...........
Merci pour la réponse.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 5 juin 2018 à 07h02 - #3GILBERT.B
  • Homme
  • Israël.
  • 68 ans

Bizarre. Des syndicalistes de second rang dans expérience ni formation qui finissent à de si hauts postes avec des salaires mirobolants. Idem pour les politiques. Kosisko Morizet qui file aux USA etc.. ce ne sont pas des placards mais des places en or que rien ne justifie si ce n'est copain copain. Et avec tout cela il faudrait que l'on paie nos impôts et que l'on ne s'expatrie pas. RÉPUBLIQUE BANANIERE d'Europe de l'ouest qui n'a pas les moyens de ses ambitions.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?11