Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a balayé jeudi les inquiétudes concernant un « retour de l'inflation » en zone euro, alors que celle-ci reste encore inférieure à la cible de 2%.

« Certains semblent s'inquiéter d'un retour de l'inflation. C'est très exagéré et nous ne sommes pas encore à la cible de 2% », a-t-il jugé à l'occasion de ses vœux à la place financière. Fin décembre, l'inflation s'établissait à 1,1% en zone euro, marquant la poursuite de son net redressement après une période d'atonie.

Selon le gouverneur, cette évolution s'explique par la remontée des prix de l'énergie et la politique monétaire non conventionnelle, marquée par une politique de rachat d'actifs par exemple, qui a permis « d'écarter le danger mortel de la déflation qui nous guettait ».

Des différences entre les pays

François Villeroy de Galhau a également estimé que les différences entre les pays avaient vocation à s'atténuer au fil de l'année, alors que l'Allemagne affiche une inflation à 1,7%, largement au-dessus du 0,2% français par exemple.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Toujours côté perspectives, le gouverneur a appelé à continuer à renforcer l'attractivité de la place financière de Paris, alors que les négociations en vue de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne doivent démarrer cette année. « Nous avons des marques d'intérêt de nombre de maisons internationales, avec qui nous discutons discrètement mais sérieusement », a-t-il affirmé, sans néanmoins donner davantage de précisions.