La banque LCL s'est lancée dans une réorganisation de son réseau d'agences à l'horizon 2018 et compte s'appuyer sur les départs en retraite à venir pour opérer une transition en douceur, a expliqué jeudi la direction à l'AFP. Un plan en ce sens a été présenté jeudi aux élus du personnel.

« Le plan, sur cinq ans, va se dérouler sur une longue période car nous allons avoir beaucoup de départs en retraite d'ici 2018 et nous voulons éviter un changement brusque », a expliqué un porte-parole. En termes d'emploi, LCL entend procéder à 1.000 recrutements par an pour compenser partiellement ces départs naturels, ce qui devrait faire reculer d'environ un millier de personnes les effectifs des agences, actuellement à 13.000.

Le nombre d'agences du groupe, filiale de Crédit Agricole, va rester stable, aux alentours de 2.000 mais son fonctionnement va évoluer. L'objectif est notamment d'assurer une continuité dans la relation avec les clients, grâce au renforcement de centres dédiés qui seront capables de réaliser toutes les opérations, avec quelque 400 recrutements prévus dans ce secteur.

Agences déplacées, horaires aménagés...

Certaines agences vont devoir être déplacées pour suivre les évolutions démographiques, a souligné le porte-parole, tandis que les horaires seront aménagés pour offrir une continuité de services 6 jours sur 7 dans une même zone géographique.

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

Pour développer ses outils informatiques dans le cadre de ce plan, LCL envisage en outre de d'investir « un peu plus de 200 millions d'euros », des dépenses supplémentaires étant prévues pour former ses équipes.