Le nombre de demandeurs d'emploi sans activité en France a poursuivi sa hausse en février avec 18.400 chômeurs de plus (+0,6%), soit un total de 3,187 millions d'inscrits en métropole qui frôle, sans le dépasser, le pic de 1997 (3,195 millions), selon les chiffres publiés mardi par le ministère du Travail.

Sur un an, la hausse est de 10,8%. Il s'agit du 22e mois consécutif d'augmentation mais sur 5 ans, le nombre de chômeurs sans activité (catégorie A) n'a baissé qu'à huit reprises, calcule le ministère du Travail. « Le chômage de masse » est en France « une tendance lourde qu'il faut renverser », la « priorité pour le pays » et dans ce combat, Pôle emploi, « en première ligne », va bénéficier du « renfort de 2.000 agents supplémentaires en CDI » d'ici à septembre, écrivent les services de Michel Sapin dans un communiqué.

Aucune région n'est épargnée et la Franche-Comté est une fois de plus la plus frappée (+18,8% en un an).

En incluant les personnes ayant une activité réduite (catégories B et C), 26.500 personnes sont venues grossir les rangs des demandeurs d'emploi, soit 4,7 millions d'inscrits fin février en métropole, un record. Parmi eux, 16% sont bénéficiaires du RSA, et plus de 2 millions de personnes sont désormais au chômage depuis plus d'un an, du jamais vu. Le nombre des chômeurs de longue durée bondit de 1,4 point par rapport à janvier, et de plus de 14% en un an.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

4,9 millions de chômeurs avec l'outre-mer

Hormis « un seul mois de baisse », en octobre 2010, le nombre de chômeurs avec ou sans activité (catégories A + B et C) connaît une « hausse ininterrompue depuis mai 2008 », précise là encore le ministère. Avec l'Outre-mer, le nombre de chômeurs dépassait 4,9 millions fin février.

Les chômeurs de plus de 50 ans sans activité ont été particulièrement frappés (+0,9% en un mois, +16,6% en un an). Les moins de 25 ans un peu moins (+0,6% et 10%).