Le ministre de l'Economie numérique Eric Besson s'est prononcé pour un nouveau report de la surtaxe sur les achats de publicité en ligne, dite "taxe Google", qui devait normalement entrer en vigueur cet été.

Alors que s'ouvre mardi à Paris la première édition du e-G8 en présence des géants de l'internet mondial, Eric Besson, interrogé par Canal+ sur la mise en place de cette taxe début juillet a répondu: « Je ne le pense pas et j'espère que non ».

Il a précisé qu'il organiserait une réunion à l'automne afin de discuter du financement des infrastructures pour assurer l'avenir d'internet.

« J'organise moi-même en octobre une (réunion) ministérielle sur ce sujet, pour discuter, non pas dans la confrontation mais en disant voilà, comment on sécurise l'avenir d'internet si toute la valeur ajoutée est prise par certains et que plus personne n'investit sur les réseaux », a déclaré M. Besson. « Si toute la valeur ajoutée est prise par ces sociétés de service (...) et qu'il n'y a plus personne à investir sur les tuyaux (...), vous vous doutez bien qu'il y a un gros problème » alors même qu'internet va nécessiter de plus en plus de bande passante.

Un deuxième report pour cette taxe

Le gouvernement avait déjà reporté de six mois l'introduction de cette taxe afin d'en permettre la redéfinition après concertation avec les acteurs de l'internet.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Son but était de capter une partie des revenus de géants de l'internet établis fiscalement à l'étranger. Mais le gouvernement s'y était opposé car elle aurait visé les PME françaises qui souhaitent s'engager sur internet, et non pas les grands acteurs de l'internet.