Le gouvernement doit trouver "entre 3 et 3,5 milliards d'euros supplémentaires" d'économies pour compenser sa révision à la baisse de la prévision de croissance de la France pour 2011, a déclaré le ministre du Budget François Baroin sur RTL.

« Le passage de 2,5% à 2% de croissance nous pousse d'ici la fin du mois de septembre, c'est-à-dire la présentation du projet de loi de finances en conseil des ministres, à trouver entre trois et trois milliards et demi d'euros supplémentaires, ce qui est parfaitement atteignable », a-t-il affirmé.

Il n'a pas précisé où trouver ces fonds, mais il a souligné qu'une embellie sur le front de l'emploi permettrait d'engranger des recettes supplémentaires.

L'Elysée a annoncé vendredi avoir revu à la baisse la prévision de croissance pour 2011, de 2,5% à 2%, mais compte toujours réduire le déficit public de la France à 6% du produit intérieur brut l'an prochain, contre 8% cette année.

En revanche, le gouvernement table toujours sur une croissance d'au moins 1,4% cette année, une perspective qui sera, selon la présidence, « atteinte ou dépassée ».

Assurance habitation : économisez jusqu'à 40% grâce à notre comparateur en ligne

« Nous aurons probablement un peu plus que le 1,4%, ça fera des recettes supplémentaires », a estimé François Baroin, qui avait participé plus tôt dans la journée à une réunion à Brégançon (Var) autour du président Nicolas Sarkozy, avec le Premier ministre François Fillon et la ministre de l'Economie Christine Lagarde.