Le Premier ministre, François Fillon, a annoncé samedi que l'Etat français allait diminuer de 45 milliards les dépenses publiques d'ici 2013 pour parvenir à l'objectif d'un déficit de 3% en 2013.

« Nous avons pris l'engagement d'ici 2013 de ramener notre déficit de 8% à 3% et tous nos efforts vont se concentrer sur cette priorité. Ca veut dire en gros qu'il faut réduire le déficit de 100 milliards d'ici 2013 », a affirmé le Premier ministre lors d'une rencontre avec de nouveaux adhérents de l'UMP salle Gaveau.

Et le Premier ministre de détailler: « 100 milliards que nous allons trouver pour la moitié dans des réductions de dépenses et pour la moitié dans des augmentations de recettes ».

Réduction de 5 milliards des niches fiscales

Les 50 milliards de réduction se décomposeront ainsi : « 45 milliards en réduisant la dépense publique, 5 milliards sur la réduction des niches fiscales ».

Quant aux augmentations de recettes, M. Fillon mise sur « 35 milliards de rattrapage, après la crise, des pertes de recette conjoncturelle ». « Au fur et à mesure que la croissance revient, les recettes recommencent à croître », a-t-il expliqué.

Les 15 autres milliards « correspondront à la fin des mesures que nous avons prises pour relancer l'économie et qui n'ont naturellement pas vocation à durer au delà de cette période de relance ».

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

Début mai, M. Fillon avait annoncé une série de mesures visant à réduire le déficit et notamment le gel « en valeur » des dépenses de l'Etat mais il n'avait jusque là pas communiqué de données chiffrées des économies à réaliser.

La France attend cette année un déficit historique de 8% de son produit intérieur brut (PIB). Paris s'est engagé à le ramener à 6% en 2011, 4,6% en 2012 et 3% en 2013, comme promis à Bruxelles.