Le gouvernement a promis vendredi d'améliorer les statistiques sur les secteurs de l'immobilier et de la construction suite à un rapport que lui a remis le Conseil national de l'information statistique (CNIS).

"Nous ne disposons pas d'outils statistiques pour connaître de façon extrêmement fiable le marché de l'immobilier. Le rapport du CNIS propose des outils pertinents indispensables pour piloter au mieux nos politiques publiques et pour garantir l'équité des transactions", a déclaré à l'AFP Benoist Apparu, le secrétaire d'Etat au Logement, après la remise de ce rapport.

"A terme nous avons comme ambition de proposer des statistiques à l'échelle d'une rue", a ajouté M. Apparu.

Le rapport du CNIS dénonce notamment le manque d'accès à des données locales, le manque de réactivité et d'indicateurs conjoncturels avancés, la présence de gisements d'information inexploités, le manque d'accès à l'information et une difficulté de lecture des sources privées.

Une réunion de l'ensemble des ministères concernés "se tiendra rapidement pour réfléchir à la suite à donner" aux 27 mesures pour améliorer l'information statistique sur le logement et la construction contenues dans le rapport du CNIS, indique un communiqué commun des ministères de l'Economie et de l'Ecologie.

Parmi les mesures proposées, le CNIS recommande notamment "l'organisation de la statistique publique pour une meilleure connaissance du logement au niveau local, l'accompagnement des notaires dans l'amélioration de leur outil statistique et dans sa diffusion, l'amélioration des enquêtes et des systèmes de production statistiques de l'INSEE et des ministères".

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

Les organisations membres de Clameur, un organisme qui publie les loyers des logements du parc privé, ont indiqué par ailleurs vendredi à l'AFP qu'ils allaient étendre, à l'automne, leurs statistiques aux prix de vente des logements privés.