La Confédération Nationale du Logement (CNL), la plus importante association de locataires, a dénoncé mercredi une augmentation moyenne de 2% des loyers dans les HLM en 2010 et réclame au gouvernement de décréter, à cause de la crise économique, un gel de l'ensemble des loyers.

La hausse moyenne des loyers en 2010, votée par les organismes HLM, serait en moyenne de 1,97% par rapport à 2009, selon une enquête effectuée sur un peu plus de 1,3 million de logements, soit près de 30% du parc HLM, rendue publique par la CNL après sa parution dans Le Parisien.

Pour la CNL, près des deux tiers des organismes HLM n'ont pas respecté la recommandation du gouvernement de ne pas pratiquer des hausses supérieures à 1% en 2010.

"En raison du désengagement financier de l'Etat, les organismes n'ont pas d'autres moyens que d'aller chercher de l'argent dans la poche des locataires HLM pour financer les travaux de réhabilitation", a déclaré à l'AFP Serge Incerti-Formentini, président de la CNL.

"Cette recommandation était une épée de bois. En raison de la crise économique il faut que le gouvernement décrète un gel des loyers, aussi bien dans le secteur privé que pour les HLM, pour l'année 2010", réclame le président de la CNL.

De son côté le secrétaire d'Etat Benoist Apparu souligne auprès de l'AFP que "sans remettre en cause cette enquête, elle ne porte que sur 28% du parc".

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

M. Apparu rappelle que "si les hausses sont abusives ou injustifiées, le préfet (du département concerné, ndlr) demande une deuxième délibération à l'organisme HLM" qui peut alors confirmer ou infirmer l'augmentation votée.

L'inflation en France a été de 0,1% en 2009 et les prévisions tablent sur 1,2% en 2010.