Environ 88% des Français sont satisfaits de leur banque et 74% la recommanderaient à un ami, selon une étude réalisée par l'institut BVA pour la banque en ligne ING Direct et publiée lundi.

A l'opposé, 6% des personnes interrogées envisagent de changer de banque dans l'année à venir, et 11% d'ici 3 ans.

En cas d'ouverture d'un compte supplémentaire ou d'un changement de banque, 14% des sondés se disent prêts à le faire dans une banque en ligne (sans réseau d'agences et avec gestion du compte par internet).

"Seule la banque en ligne va contribuer à faire bouger le marché", a assuré Marie Ramlie, porte-parole d'ING Direct, lors d'une conférence de presse.

Le faible niveau des frais ou la gratuité serait la première motivation pour l'ouverture d'un compte dans une banque en ligne (cité par 35% des sondés), selon les conclusions de l'étude.

Environ deux millions de comptes en ligne sont actuellement ouverts en France (hors crédit, soit produits de placement et comptes courants), mais les prévisions d'ING Direct tablent sur 500.000 nouveaux comptes dans les six mois à venir.

Dans les cinq ans, la filiale du néerlandais ING prévoit dix millions de comptes supplémentaires pour le marché français.

Alors qu'elle ne proposait jusque là en France que des produits de placement, ING Direct a lancé en mai 2009 une offre de compte courant. Elle s'est fixée pour objectif d'en équiper environ 35% de ses 750.000 clients d'ici trois ans.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Pour élargir son offre et sa capacité à capter des clients d'autres établissements, ING Direct envisage de proposer en France des crédits immobiliers.

"Il faut que l'on ait quelque chose en crédit immobilier", a expliqué Carina Szpilka, directrice générale d'ING Direct en France.

L'étude BVA a été réalisée les 26 et 27 février auprès d'un échantillon de 1.009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.