Si le paiement en plusieurs fois sans frais est majoritairement vu comme une incitation à la consommation, il est pourtant utilisé par de nombreux consommateurs pour certains types d'achats. Et en tête de ces dépenses, on retrouve le gros électroménager (46%).

Le paiement en plusieurs fois divise les Français selon une enquête menée par l'Observatoire Cetelem (1). Ce service est vu comme une incitation à acheter immédiatement au lieu de différer son achat pour 74% des sondés, et une partie importante de la population (61%) pense même que cela peut inciter à faire l'acquisition de produits plus chers... Malgré tout, certains achats prévus ou imprévus sont souvent achetés grâce au « Buy now, Pay later », aussi appelé paiement en plusieurs fois sans frais.

Selon l'étude réalisée par Harris Interactive, l'électroménager (réfrégirateur, machine à laver, four, console de jeu) est le premier pôle de dépense en paiement en plusieurs fois. 46% des Français le privilégient.

Après l'électroménager, on retrouve l'équipement de la maison. Quand on sait qu'un canapé convertible peut coûter 1000 euros, on peut facilement imaginer pourquoi 39% des Français vont préférer le payer sur 3 ou 4 mois au lieu de débourser la somme en une fois. Pour ce qui est des voyages ou de l'équipement sportif, seuls 23% des Français préfèrent le paiement en plusieurs fois. Enfin, 37% favorisent le paiement en trois ou quatre fois sans frais pour les dépenses inattendues et 36% pour les produits technologiques. Au prix auquel se vend un ordinateur récent, et à l'ère du télétravail, ces biens nécessaires peuvent peser lourd sur le budget.

Des avis mitigés

Selon les résultats de l'étude de Cetelem, 55% des Français estiment que le paiement en plusieurs fois est une solution ponctuelle en cas de difficulté financière et notamment pour les imprévus. Mode de paiement à part entière pour les autres (45%), le paiement « Buy now, pay later » est perçu ou comme un facilitateur dans la gestion du budget (46%) ou comme un piège parfois dangereux, qui ne permet pas de se rendre compte du montant total de la facture (54%). Au global, le paiement « Buy now, pay later » tend à faire dépenser plus aux yeux de 41% des Français, tandis que seuls 19% jugent au contraire qu'il fait dépenser moins.

Malgré tout, les Français ne condamnent pas totalement le paiement en plusieurs fois. En effet, 59% des Français avouent pouvoir bouder une enseigne au profit d'une autre qui leur permettrait de régler leurs achats en plusieurs fois.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

(1) Enquête réalisée en ligne par Harris Intercative pour l'Observatoire Cetelem du 7 au 10 février 2022 sur un échantillon de 1 037 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus