La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, visée par une action du Parti socialiste pour son choix de recourir à un arbitrage coûteux pour les finances publiques dans un contentieux avec l'homme d'affaires Bernard Tapie, s'est déclarée lundi "sereine" sur ce dossier.

Interrogée par France Inter, Christine Lagarde a indiqué que la procédure d'arbitrage choisie pour clore l'affaire avait été « validée par le tribunal de commerce de Paris et par la Cour d'appel ». « En conséquence, je suis tout à fait sereine quant aux suites », en dépit de la décision du PS de saisir la Cour de justice de la République sur cette affaire. La ministre a affirmé qu'elle était « mobilisée pour réunir et donner tous les documents liés à cette affaire » à la Justice.

Interrogée sur le dépôt d'une plainte envers les parlementaires socialistes qui l'accusent -une action que Christine Lagarde avait évoquée il y a une dizaine de jours- la ministre a répondu que ce n'était pas encore fait. « J'ai le temps, la prescription est de trois ans ».

La ministre a regretté d'avoir avancé le chiffre de 30 millions d'euros pour la somme que Bernard Tapie pourrait toucher in fine à l'issue de l'arbitrage, alors que le chiffre réel pourrait être bien plus important. « Je n'aurais pas dû m'avancer sur ce terrain », a-t-elle admis.

285 millions d'euros de dommages et intérêts

En 2008, un tribunal arbitral, a décidé, après des années de bataille judiciaire, que le Consortium de réalisation (CDR, gérant le passif de la banque Crédit Lyonnais) devait verser 285 millions d'euros de réparations à Bernard Tapie. La décision avait soulevé une vive polémique. Ancien ministre du président socialiste François Mitterrand, Bernard Tapie a été le symbole d'une certaine forme de réussite et de pratiques douteuses dans les années 1980/1990.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Après avoir fait fortune dans les affaires, dirigé le club de football de Marseille, brillé en politique puis connu la ruine et la prison, il s'est reconverti comme acteur.