Le Crédit coopératif, membre du groupe BPCE, a vu son résultat fondre de près de moitié (-46%) en 2012, à 27,2 millions d'euros, sous l'effet d'une hausse du coût du risque (crédits impayés), mais a connu une augmentation du nombre de ses clients.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Le résultat a été affecté par une augmentation du coût du risque (impayés sur les crédits), qui affichait un niveau très bas en 2011 du fait de reprises de provisions (les crédit concernés sont finalement remboursés). Il a également pâti de l'ajustement de valeur des titres BPCE que détient le Crédit coopératif, à hauteur de 6,9 millions d'euros.

Le nombre de clients actifs a progressé de 3,9% pour atteindre 302.000, dont 71.300 personnes morales majoritairement issues de l'économie sociale (coopératives, mutuelles, associations). La hausse du nombre de clients particuliers seuls est supérieure, à 4,7%. Toujours en 2012, l'établissement a vu les dépôts de ses clients progresser de près de 10% et le total de ses crédits augmenter de 14,3%.