Depuis octobre dernier, le Crédit Agricole propose une nouvelle gamme de forfaits de compte, qui remplace le Compte à composer. Clients du CA, avez-vous intérêt à basculer sur ces nouvelles offres ? Tout dépend de votre profil de consommation. On vous explique.

Adieu le « Compte à composer ». Depuis le mois d'octobre 2021, les 21 millions de clients particuliers du Crédit Agricole peuvent basculer, sans obligation, sur une nouvelle gamme d'offres groupées de services, découpée en trois segments selon leurs besoins, et notamment le type de carte bancaire qu'ils souhaitent. Le package Essentiel, facturé 9,90 euros par mois au CA Nord Midi-Pyrénées (1), inclut une carte Visa ou Mastercard classique ; Premium (15,50 euros par mois) une carte Visa Premier ou Gold Mastercard ; Prestige (34 euros par mois) une carte Visa Infinite ou World Elite Mastercard.

Le nombre de services inclus grossit aussi avec le prix. L'offre Prestige intègre, par exemple, une franchise de frais sur tous les paiements et retraits, y compris en devises, et une assurance premium sur les moyens de paiement.

Les tarifs du Crédit Agricole

Un retour en arrière

Ce changement n'est pas seulement cosmétique. Il marque aussi le retour à la philosophie du « tout compris », plus simple à appréhender pour le client, mais également beaucoup moins souple.

Introduit au début des années 2010, le « Compte à composer » était constitué d'un socle, facturé 2,10 euros au CA Nord Midi-Pyrénées, intégrant la tenue de compte, l'accès à la banque à distance, les virements et prélèvements SEPA, des alertes sur solde et le relevé de compte. Le client avait ensuite la possibilité de choisir, et de payer indépendamment, sa carte et un certain nombre de modules, dédiés à la maîtrise du découvert, à la sécurisation du compte ou encore à l'épargne pilotée.

Ce choix ne devait rien au hasard. Avec son Compte à composer, le Crédit Agricole ne faisait qu'appliquer l'engagement pris par la Fédération bancaire française en faveur de packages personnalisables. Un rapport de 2010 (2), commandé par le ministère de l'Economie, recommandait, en effet, de mettre un terme à l'opacité des forfaits de compte en proposant aux usagers des formules plus adaptées à leurs besoins réels.

De ce point de vue, la nouvelle gamme du Crédit Agricole marque un retour en arrière. Le client de la banque verte va perdre en souplesse ce qu'il gagne en simplicité. Au risque de payer à nouveau pour des services dont il n'a pas ou peu besoin.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Forte hausse pour les clients « classiques »

Le rapport 2012 de l'Observatoire des tarifs bancaires du CCSF (3) l'avait montré : les offres groupées personnalisables, mises en place à l'époque par les 3/4 des banques, avaient entraîné une baisse globale des prix. Le retour des formules tout compris va-t-il, à l'inverse, alourdir la facture ? Pour le savoir, nous avons comparé cette facture annuelle, avant et après le changement, en nous appuyant sur deux des trois profils utilisés par MoneyVox pour décerner ses Trophées de la banque :

  • un profil « classique », correspondant à un usage moyen de produits et services bancaires ;
  • un profil « premium », correspondant à un usage plus intensif.

Le détail des profils

Le bilan de cette comparaison est contrasté. Sur le profil classique, la facture annuelle moyenne augmente de 13,16% (de 171,72 euros à 194,31 euros) en passant à la nouvelle gamme. A l'inverse, le profil premium bénéficie d'une baisse de 13,53%, de 220,08 euros à 190,31 euros.

Profil Classique
Prix annuel moyen au 1er septembre 2021 (Compte à composer)171,72 euros
Prix annuel moyen au 1er janvier 2022 (Offre Essentielle)194,31 euros
Evolution+13,16%
Prix annuel moyen « à la carte » au 1er janvier 2022166,19 euros
Profil Premium
Prix annuel moyen au 1er septembre 2021 (Compte à composer)220,08 euros
Prix annuel moyen au 1er janvier 2022 (Offre Premium)190,31 euros
Evolution-13,53%
Prix annuel moyen « à la carte » au 1er janvier 2022217,25 euros

Des évolutions très différentes selon les caisses

Attention : il s'agit toutefois de moyennes correspondant à des paniers type. Plus concrètement, l'intérêt ou non de passer aux nouvelles formules dépend de la réalité de votre consommation et, surtout, de la région dans laquelle vous vivez. En effet, il existe des différences de prix, parfois impressionnantes, d'une caisse régionale à l'autre.

Sur le profil classique, l'évolution tarifaire en passant du Compte à composer au forfait Essentiel est défavorable dans l'immense majorité des cas. Il n'y a que deux exceptions, dans les CA Savoie (-0,86%) et Nord de France (-9,82%). Quand il y a hausse, les contrastes sont saisissants.

Profil Classique / Les 3 plus faibles hausses
Crédit Agricole Provence Côte d'Azur+0,02%
Crédit Agricole Touraine Poitou+1,66%
Crédit Agricole Nord Est+2,85%
Profil Classique / Les 3 plus fortes hausses
Crédit Agricole Finistère+39,39%
Crédit Agricole Guadeloupe+29,52%
Crédit Agricole Côtes d'Armor+22,37%

Même constat, mais inversé, pour le profil premium. Le passage du Compte à composer au forfait Premium ne sera défavorable, toujours sur notre profil, qu'au CA Aquitaine (+0,13%), au CA Crédit Agricole Ile-de-France (+0,94%), au CA Charente-Maritime Deux-Sèvres (+14,67%) et au CA Guadeloupe (+20,47%). L'opération est neutre au CA Provence Côte d'Azur. Ailleurs, il y a un avantage à changer mais, là encore, il est très contrasté selon les régions.

Profil Premium / Les 3 plus fortes baisses
Crédit Agricole Savoie-30,35%
Crédit Agricole Touraine Poitou-28,34%
Crédit Agricole Corse-27,99%
Profil Premium / Les 3 plus faibles baisses
Crédit Agricole Normandie-Seine-4,80%
Crédit Agricole Pyrénées Gascogne-5,50%
Crédit Agricole Champagne-Bourgogne-6,53%

En résumé, si vous êtes client du Crédit Agricole et que votre consommation vous rapproche de notre profil classique, vous aurez en général intérêt à conserver votre Compte à composer. A l'inverse, si votre profil est plus premium, vous devez envisager de passer sur les nouveaux forfaits. Dans tous les cas, cela mérite de vous y pencher.

La tarification « à la carte » souvent intéressante

Il existe toutefois une troisième option : abandonner les packages pour passer à une facturation « à la carte ». En clair, payer uniquement les produits et services que vous utilisez effectivement.

Toujours sur la base de nos profils de consommation, ce choix est, en effet, très souvent le plus avantageux pour le profil classique : dans plus de 7 caisses sur 10. Opter pour le forfait Essentiel, en revanche, n'est intéressant financièrement que dans une caisse, Nord de France.

A l'inverse, le nouveau forfait Premium est le meilleur choix dans 8 caisses sur 10 sur le profil Premium. Si vous souhaitez une carte Gold ou Premier, que vous voyagez hors zone euro et que vous souhaitez une assurance moyens de paiement complète, il n'y a donc pas à hésiter.

Trouvez la banque la moins chère pour vous

(1) Si les catalogues de produits et services sont quasi unifiés dans les 39 caisses régionales du Crédit Agricole, ce n'est pas le cas des tarifs. A titre d'exemple dans cet article, nous nous appuyons sur la brochure du CA Nord Midi-Pyrénées datée du 1er janvier 2022, dont les tarifs sont proches de la moyenne nationale. (2) Georges Pauget et Emmanuel Constans, « Rapport sur la tarification des services bancaires », juillet 2010. (3) Comité consultatif du secteur financier, organe de concertation entre les pouvoirs publics, les banques et les représentants des usagers, sous l'égide de la Banque de France.