« Le statu quo n'est pas possible » sur la réforme des retraites, qui est « indispensable », a affirmé jeudi le président LR du Sénat Gérard Larcher, reprochant au gouvernement d'être « plutôt confus » sur le sujet.

« On sait que le statu quo n'est pas possible. La réforme est indispensable », a déclaré M. Larcher sur France 2.

« Le gouvernement jusque là n'a pas engagé grand-chose, et il est même plutôt confus », a-t-il estimé. « On est à une semaine du dépôt du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), et on ne sait toujours pas s'il introduira les éléments de la réforme des retraites » dans ce texte ou « s'il prépare un texte ad hoc ».

« C'est le gouvernement qui doit faire le choix, c'est lui qui propose, il a en plus l'arme absolue qui s'appelle le 49-3 vis-à-vis de l'Assemblée nationale », a souligné le président du Sénat, dominé par l'opposition de droite.

« En tout cas au Sénat, nous assumerons nos responsabilités », a promis M. Larcher, rappelant que la majorité sénatoriale a voté depuis trois ans un amendement au PLFSS pour allonger la durée du travail.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Ancien ministre du Travail, M. Larcher a aussi affirmé que « le dialogue social reste un élément important ». « Je voudrais le voir à l'œuvre », a-t-il dit, ajoutant que la réforme des retraites est « un test grandeur nature (...) tout comme la réforme de l'assurance chômage ».