Plus de la moitié des Français utilise leur épargne salariale comme apport pour leur projet immobilier. C'est ce que révèle le sondage réalisé par Opinion Way pour Epsor.

Alors que l'Assemblée nationale vient d'adopter le projet de loi sur le pouvoir d'achat, voici un dispositif qui a le vent en poupe : l'épargne salariale. « L'épargne salariale, au travers de primes comme l'intéressement ou la participation, constitue un levier idéal pour atteindre cet objectif, et devient même de plus en plus incontournable dans les packages de rémunération », indique une étude réalisée par la fintech Epsor avec Opinion Way(1) .

Selon le sondage, 76% des Français considèrent l'épargne salariale comme un avantage intéressant « parmi leur package de rémunération ». Pour 35% d'entre eux, il s'agit même de l'avantage principal, notamment chez les jeunes âgés de 25 à 34 ans (43%) et chez ceux détenant une épargne supérieure à 10 000 euros (49%). Un avantage qui pourrait même se renforcer si le projet de loi sur le pouvoir d'achat est adopté par le Sénat. En effet, parmi les mesures présentées on retrouve l'allongement de la durée des accords d'intéressement de trois à cinq ans.

Pouvoir d'achat : l'intéressement en entreprise bientôt facilitée

L'épargne salariale comme apport immobilier

« Grâce à une fiscalité avantageuse, la possibilité d'un abondement de l'employeur, et des plans d'épargne dynamiques, l'épargne salariale constitue une véritable poche de réserve pour construire ses projets de vie », précise l'étude. 56% des personnes interrogées et propriétaires de leur résidence principale, affirment d'ailleurs avoir utilisé leur épargne salariale comme apport pour leur projet immobilier. En effet, dans certains cas, il est possible de débloquer son épargne salariale pour l'acquisition d'une résidence principale.

Un manque d'informations qui pousse à se montrer prudent

Le sondage du spécialiste de l'épargne salariale met aussi en lumière le besoin des Français à recevoir plus d'informations. 43% réclament « plus d'explications sur le fonctionnement, des informations et communications plus claires, plus lisibles et plus régulières ».

Économisez jusqu'à 70% sur votre assurance emprunteur

Ce manque d'informations a pour conséquence « une certaine frilosité » pour les placements plus risqués. 53% des répondants épargnent sur des supports sans risque ou prudents. Selon le sondage, les placements dynamiques sont privilégiés par 27% des Français, et plus précisément les cadres et les personnes dont l'épargne est supérieure à 5 000 euros sur les trois dernières années.

Prime d'activité, Smic, retraite... Ces hausses dont vous allez profiter et celles qui sont menacées

« Le gouvernement a affiché sa volonté de développer les dispositifs d'épargne salariale, notamment à travers l'intéressement, la participation, ou le dividende salarié. Et c'est une bonne nouvelle, puisque ce sont des avantages plébiscités par les salariés eux-mêmes. Ces avantages peuvent constituer de réelles poches d'épargne pour les bénéficiaires, mais il y a une appropriation très inégale, due à un manque d'information de la part des entreprises et des gestionnaires d'épargne salariale », commente Benjamin Pedrini, Directeur général d'Epsor.

(1)Enquête réalisée par OpinionWay auprès de 801 salariés d'entreprises d'au moins un salarié bénéficiant d'au moins un dispositif d'épargne salariale entre le 11 et le 18 mai 2022 .