Quel produit d'épargne les Français ont-ils dans leur portefeuille ? Un Livret A, minimum, la base. Mais aussi une assurance vie pour près d'un foyer sur deux ! Derrière, si l'épargne logement perd du terrain selon l'Insee, l'épargne retraite et la bourse ne progressent que timidement.

Un palmarès officiel. Mais nulle question ici de rendement, de fiscalité, de performance à court ou long terme ou de collecte récente : l'Insee mesure régulièrement le « taux de détention » des principaux produits d'épargne. L'institut publie ce mardi 3 mai une nouvelle édition de cette étude de référence, 3 ans après la dernière du genre. Résultat : près de 9 ménages français sur 10 possèdent au moins un produit d'épargne financière, 89,2% très exactement en 2021 selon l'Insee, ce qui marque un très léger rebond par rapport à 2018 (88,6%), une édition qui marquait la première baisse de ce taux de détention en 20 ans d'étude patrimoniale de l'Insee.

La valeur sûre, le Livret A, ne bouge pas : indétrônable leader des produits d'épargne, du moins sur l'aspect de la popularité, puisque près de trois quarts des foyers français possèdent un Livret A (ou plus, puisque chaque membre du foyer peut en posséder un). Même stabilité pour son « jumeau » le LDDS, mais le Livret d'épargne populaire et le Livret jeune continuent de perdre en popularité. Alors que chaque jeune de 12 à 25 ans peut ouvrir un Livret jeune, ce livret dédié aux jeunes adultes et adolescents concerne aujourd'hui 10,9% des ménages, alors que le taux de détention était de plus de 15% en 2010 !

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Podium des placements : Livret A, assurance vie, LDDS

Mais la progression la plus notable est celle de l'assurance vie : ce placement « couteau suisse », aussi utile pour l'épargne à moyen terme que pour préparer une succession, séduit plus de ménages, année après année. De 35% en 2010 - l'assurance vie était alors sur la 3e marche du podium derrière le LDDS - le taux de détention de l'assurance vie grimpe désormais à 40,5%. L'Insee pointe que ce sont les contrats multisupports, avec un fonds en euros à capital garanti mais aussi des unités de compte soumise à une perte potentielle, qui poursuivent leur progression : « La part des ménages qui détiennent [des UC] passe de 13,3% à 16,8%. »

En revanche, l'épargne retraite ne profite pas vraiment de la création du Plan d'épargne retraite (PER), censé rassembler tous les anciens produits d'épargne retraite (Madelin, Perp, Perco, etc.). En nombre de souscriptions, le PER est un succès avec plus de 4 millions de plans, mais à en croire l'étude de l'Insee cette réforme de l'épargne retraite n'a pas réellement permis de séduire de nouveaux épargnants. L'épargne retraite concerne 15,2% des ménages en 2021, ce qui est certes légèrement mieux que les 14% de 2018 mais moins bien que les 15,3% relevés par l'Insee en 2015.

Le constat est le même pour les valeurs mobilières - en simplifiant les produits de bourse et placements risqués - qui rebondissent à 16,7% de détention... ce qui reste nettement inférieur au score de 2010, de 19,7%.

Combien de foyers français détiennent au moins un des placements suivants ?
Produits d'épargneEn 2018En 2021
1. Livret A (ou Livret Bleu au Crédit Mutuel)73%74%
2. Assurance vie39%41%
3. LDDS (ex LDD & Codevi)35%36%
4. Plan épargne logement (PEL)28%25%
5. Valeurs mobilières (actions, fonds, parts sociales, SCPI...)16%17%
6. Livret d'épargne populaire (LEP)19%16%
7. Epargne retraite (PER et anciens plans)14%15%
8. Epargne salariale14%14%
9. Compte épargne logement (CEL)14%13%
10. Livret jeune12%11%

Source : enquête « Histoire de vie et Patrimoine 2020-2021 » de l'Insee.
L'institut précise que la détention de Livret A peut être sous-estimée, à cause de certains livrets de très faible montant.

Le comparatif des assurances vie à frais réduits