Confier votre épargne salariale ou votre épargne retraite à des experts, c'est rentable ? Du moins, cela permet d'éviter les sorties de route, comme l'illustrent les simulations que l'AFG a fourni à MoneyVox. Les performances annualisées vont de 1,7% à 5,3%, nettes de frais, selon le profil et la durée choisie.

La réforme de l'épargne retraite, lancée en 2019 avec l'articulation de tous les placements à long terme autour du socle du Plan d'épargne retraite (PER), a eu une conséquence plutôt méconnue : la généralisation de la gestion pilotée, sur la base de trois profils dits « horizon retraite » (prudent, équilibré et dynamique). Ainsi, pour un PER individuel ou pour un PER collectif (souscrit en entreprise, via l'épargne salariale), c'est cette gestion horizon qui s'applique, sauf réclamation de votre part. Le principe : un mix d'investissement plus audacieux (avec beaucoup d'actions) loin de l'âge de la retraite, puis qui se sécurise au fil des ans en approchant du départ à la retraite.

Plan d'épargne retraite : à quoi ressembleront les gestions pilotées ?

C'est sur une base correspondant à ces grilles de gestion pilotée par défaut que l'AFG, association regroupant les principaux gestionnaires d'actifs, a établi les performances moyennes suivantes.

Performances moyennes en gestion pilotée « horizon »
sur les 5, 10 et 15 dernières années

Sur 15 ans (2006 à 2020)

Profil prudentProfil équilibréProfil dynamique
Performance totale46,4%63,3%75,1%
Rendement annualisé2,6%3,3%3,8%

Sur 10 ans (2011 à 2020)

PrudentEquilibréDynamique
Performance totale29,0%47,5%66,8%
Rendement annualisé2,6%4%5,3%

Sur 5 ans (2016 à 2020)

PrudentEquilibréDynamique
Performance totale9%16%22,9%
Rendement annualisé1,7%3%4,2%

Source : AFG. Performances nettes de frais de gestion.

Comment sont établis ces profils ?

L'AFG est partie d'un portefeuille type de gestion pilotée, qui correspond globalement à ce qui sera proposé dans le cadre de la gestion à horizon du PER, pour un investissement à horizon de 10 ans. En clair : plutôt pour un ou une quinquagénaire à environ 10 ans de la retraite :

  • profil prudent : 20% d'actions, 60% d'obligations, 20% de fonds monétaires ;
  • profil équilibré : 50% d'actions, 40% d'obligations, 10% de monétaire ;
  • profil dynamique : 80% d'actions, 20% d'obligations, 0% de monétaire.

Sur la base de ces allocations (1), l'AFG a donc calculé le rendement net de frais de gestion obtenu sur les 15, 10 et 5 dernières années. Les performances sur 10 et 15 ans répondant plus à un objectif retraite, et celle sur 5 ans faisant elle référence à la durée minimale d'investissement sur un plan d'épargne entreprise (PEE).

Résultat : « La gestion pilotée équilibrée aura réalisé une performance annualisée nette de frais de gestion de 3,3% sur la période de 15 ans, de 4% sur la période de 10 ans et de 3% sur la période de 5 ans », illustre l'AFG.

En dévoilant ces simulations inédites, l'AFG entend montrer comment l'épargne salariale, et plus particulièrement l'épargne salariale investie en vue de la retraite, est fructifiée quand elle est placée à long terme. Pourquoi ? Car, au printemps 2021, MoneyVox a consacré un dossier à l'épargne salariale. Résumé du dossier, pour lequel la rédaction a notamment fait appel à l'analyse de la société d'analyse financière Quantalys : faute de conseil, certains salariés investissent mal leur épargne, notamment sur des fonds aux performances négatives (les fonds monétaires), ce qui revient à plomber l'intérêt de leur investissement.

Livret A, impôt... 5 raisons de bien réfléchir avant de placer sa prime d'épargne salariale

Ce dossier a fait réagir l'AFG, en particulier sur l'importance que MoneyVox a donné au fonds monétaire : « Dans l'épargne salariale, le fonds monétaire est plus un produit de transition, d'attente, qu'un produit d'investissement », souligne notamment Arnaud Jacoulet, directeur épargne salariale et retraite de l'AFG. Raison pour laquelle cette association professionnelle a établi les moyennes ci-dessus, basées elles sur la gestion pilotée, choix par défaut pour tous les plans orientés « retraite » (mais pas sur le PEE).

Comparatif livrets d'épargne : 10 offres comparées, jusqu'à 2% de rendement

« Quand vous êtes en gestion pilotée et que vous approchez des 60 ans, vous avez beaucoup de monétaire car vous recherchez à capitaliser, explique Thomas Valli, directeur des études économiques de l'AFG. C'est très différent d'avec une allocation établie à l'âge de 40 ans, bien plus fortement investie sur des actifs boursiers. » L'AFG affirme vouloir pérenniser la publication de telles moyennes nettes de frais de gestion portant sur la gestion pilotée en épargne salariale et en épargne retraite.

(1) Les performances des catégories de fonds appliquées à ces pondérations sont celles des catégories des FCPE fournies par Europerformance.