ING va baisser drastiquement le plafond de versement d’un de ses produits phares, le Livret Epargne Orange, qui passe de 3 millions à 100 000 euros. Dès le 1er juillet, des frais de non-respect, sorte de taux négatifs qui ne disent pas leur nom, pourront être prélevés aux clients dont le solde dépasse ce montant.

Nous sommes en mars 2000. La banque néerlandaise ING débarque en France avec une offre qui contraste avec ce qui existe à l’époque sur le marché : pas d’agence, mais des conseillers accessibles par téléphone et un livret d’épargne bancaire particulièrement attractif, le Livret Epargne Orange (LEO), qui affiche à l’époque un taux… de 5% ! Rapidement, ce « super-livret » devient l’objet d’une saga publicitaire à la télévision, dans laquelle ING s’amuse à casser les codes traditionnels de la banque. Le LEO devient ainsi le premier symbole d’une forme de modernité bancaire, inédite en France à l’époque, mais qui depuis s’est installée.

Un nouveau levier pour dissuader les dépôts

21 ans plus tard, le LEO n’est plus vraiment ce qu’il était. Son rendement est au plus bas, au sens strict du terme : 0,01%, depuis le 1er janvier 2021, impossible de faire pire pour un compte rémunéré ! ING vient pourtant d’activer un autre levier pour dissuader ses clients d’y mettre de l’argent : à partir du 19 mai prochain, les dépôts y seront limités à 100 000 euros, contre 3 millions d’euros jusqu’ici.

Pourquoi mettre des bâtons dans les roues des épargnants ? C’est évidemment une « réponse au contexte actuel de taux bas, voire négatifs », explique la communication d’ING en France. Depuis 2016, en effet, la Banque centrale européenne applique un taux négatif (-0,5% actuellement) aux réserves excédentaires déposées par les banques de détail. Pour faire simple, ces dernières doivent payer pour mettre vos liquidités à l’abri. D’où la tentation de vous dissuader tout court de déposer trop d’argent, au moins sur des supports liquides et sûrs comme les livrets.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 350 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Ce contexte affecte toutes les banques et explique largement la baisse historique de la rémunération des comptes épargne : 0,11% brut en moyenne en janvier 2021, selon la Banque de France. Rares toutefois celles qui sont allées aussi loin qu’ING : le Livret Epargne Orange, ancien symbole de la banque nouvelle génération, est ainsi devenu le pire livret du marché

Des frais de non-respect du plafond à partir de juillet

Ce n’est pas tout. Les clients existants dont le LEO dépasse les 100 000 euros vont devoir trouver une autre destination pour leur argent ou accepter de payer. ING annonce en effet que « des frais de non-respect du plafond pourront […] être appliqués pour ceux dont les comptes ne respecteront pas ce nouveau plafond à partir du 1er juillet », sans plus de précisions pour l’instant. Une première en France à notre connaissance et une pratique qui se rapproche de celles de nombreuses banques allemandes, notamment, qui appliquent des taux négatifs aux dépôts de leurs clients, souvent au-delà des 100 000 euros de dépôts.

ING, toutefois, propose une porte de sortie aux clients concernés. « Nous souhaitons [les encourager] à placer leurs liquidités sur d’autres produits d’épargne, adaptés à leurs profils et plus rémunérateurs », explique la banque en ligne. « Nous allons à cet égard annoncer une nouveauté dans notre gamme d’assurance vie dont nous vous ferons part très prochainement ».

A consulter : les meilleures offres de livrets d'épargne