Vous allez toucher les intérêts 2022 sur vos livrets d'épargne dans quelques jours. Mais sur certains produits bancaires, si des intérêts s'ajoutent à votre épargne, la banque les rognent aussitôt, pour cause de prélèvements sociaux et fiscaux. Rappel du B.A.-ba de la fiscalité bancaire.

Livret A, ou Livret Bleu au Crédit Mutuel, livret d'épargne populaire (LEP), livret de développement durable et solidaire (LDDS) et livret jeune : le panel des livrets d'épargne totalement défiscalisés se comptent sur les doigts d'une main. Sur ces produits d'épargne réglementée, la lecture des intérêts annuels est simple : la banque calcule des intérêts nets de tout prélèvement... et vous les verse. Ainsi au 1er janvier votre relevé ne fait apparaître que des intérêts qui s'ajoutent à votre épargne. Rien d'autre.

Livret A, LEP, PEL... Quand vais-je toucher les intérêts de mon épargne ?

Dans la famille de l'épargne réglementée, l'épargne logement est à part. Le compte épargne logement (CEL) est actuellement rémunéré à 1,25%, mais il est soumis à la flat tax, ou prélèvement forfaitaire unique. Ce « PFU » se compose de 12,80% d'impôt sur le revenu et de 17,20% de cotisations sociales, soit 30% en tout. Sauf si vous avez pensé à réclamer une dispense de prélèvement fiscal, votre banque ponctionne automatiquement ces 30% sur vos gains annuels, ce qui explique les multiples lignes du 1er janvier sur votre relevé : des intérêts bruts en plus, des prélèvements fiscaux et sociaux en moins.

Même principe sur votre plan épargne logement (PEL), du moins si vous l'avez ouvert voici de nombreuses années (plus de 12 ans) ou tout récemment (depuis 2018) : c'est la flat tax qui s'applique. Dans tous les cas, même si vous avez un PEL exonéré d'impôt sur le revenu, la banque prélève tout de même les cotisations sociales à 17,20%.

Plan épargne logement : quand vais-je payer des impôts ?

Quid enfin des « livrets de banque », ou « livrets bancaires classiques », les Distingo, Cashbee ou autre livret BforBank qui vous promettent parfois des taux boostés et autres primes à l'ouverture ? Eux aussi sont soumis à la flat tax : 30% automatiquement prélevés sur vos intérêts annuels.

Quand vous compléterez votre déclaration de revenus au printemps prochain, seuls les intérêts perçus sur ces livrets fiscalisés ou sur vos placements d'épargne logement seront préremplis. Totalement exonérés, les intérêts de votre LEP ou de Livret A n'ont eux pas à être déclarés aux impôts !

Livret : le comparatif des offres sur les meilleurs livrets bancaires