Au 20 février, les banques autorisées à commercialiser le Livret A depuis le 1er janvier 2009, annoncent en avoir ouverts plus de 5 millions. La Banque de France, elle, a rendu public le niveau de la collecte nette en 2008 : 18,7 milliards d’euros, un record historique.

Le Livret A continue de séduire les français en 2009. Depuis le 1er janvier il est disponible dans tous les établissements bancaires.

Les principaux bénéficiaires de cet élargissement de distribution déclarent avoir déjà ouvert pas moins de 5 millions de livrets : Le Crédit Agricole, 2,6 millions ; BNP Paribas et la Société Générale, 1 million chacune et les Banques populaires 570.000.

Le tout pour une collecte cumulée, d’après les chiffres annoncés par ces banques dans les Echos du 20 février, de plus 14 milliards d’euros.

De leur côté la Banque Postale et la Caisse d’Epargne reconnaissent, toujours dans les Echos, un nombre limité de transferts, 1 000 par semaine pour le premier et 16 000 depuis début janvier pour le second.

Au total, presque 50 millions de Livrets A existent donc en France à ce jour.

Un mois de décembre exceptionnel

En 2008, la collecte nette a atteint 18,7 milliards d’euros, d’après la Banque de France. Soit presque trois fois plus qu’en 1995, année record, où elle s’élevait à 7,05 milliards d’euros.

En décembre dernier, la collecte a même augmenté de 5,8 milliards d’euros, soit plus que toute l’année 2007 (5 milliards d’euros).

L’encours fin-2008 du Livret A était de 139,2 milliards d’euros.

Impact sur l’assurance-vie

Le livret phare de l’épargne populaire a profité à plein de son taux de rémunération à 4% entre août dernier et fin janvier, mais a aussi entraîné une baisse de la collecte sur l’assurance-vie.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

Celle-ci a baissé de 47% entre 2007 et 2008, pour atteindre 28,4 milliards d’euros l’an passé.

Le succès du livret A est pour Bernard Spitz, président de la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA), « une des causes majeures du ralentissement de la collecte ».

4 révisions par an au lieu de 2

En février, le taux de rémunération du Livret A est passé de 4 à 2,5% et peut désormais être ajusté 4 fois par an.

Selon un arrêté du 27 janvier 2009, le gouvernement peut ainsi modifier le taux du Livret A le 1er mai et le 1er novembre (en plus du 1er février et du 1er août) sur recommandation du gouverneur de la Banque de France si ce dernier « estime que la variation de l’inflation ou des marchés monétaires est très importante. ». La variation du taux étant limitée à 1,5% à chaque ajustement.