Le Livret A a enregistré au mois d'août une collecte une nouvelle fois soutenue, portant à près de 25 milliards d'euros l'épargne moissonnée depuis le début d'année, selon des chiffres publiés mardi par la Caisse des dépôts.

En août, le Livret A a collecté 2,25 milliards d'euros en net (dépôts moins retraits), contre 1,85 milliard en juillet et surtout 1,71 milliard au mois d'août 2019, selon la Caisse des dépôts, l'institution publique qui gère ce placement très populaire en France. Au total, depuis le début de l'année et à fin août, les dépôts sur les Livrets A ont dépassé les retraits à hauteur de 24,5 milliards d'euros, soit le meilleur résultat jamais réalisé par ce placement sur cette période.

Considéré comme un placement refuge, le Livret A, qui garantit pourtant un taux d'intérêt historiquement faible de 0,5% par an, connaît en 2020 un succès historique dans le contexte d'incertitudes économiques et sanitaires liées au Covid-19, contrastant notamment avec une forte décollecte sur les contrats d'assurance vie.

Les tendances sont les mêmes si l'on prend en compte le Livret de développement durable et solidaire (LDDS), qui a réalisé une collecte nette de 600 millions d'euros en août, soit presque deux fois plus que lors du même mois l'an passé. À eux deux, le Livret A et le LDDS ont ainsi collecté 2,85 milliards d'euros en net en août, et plus de 31 milliards depuis le début de l'année.

« Les ménages n'ont pas puisé dans leur épargne de précaution »

« Le résultat du mois d'août 2020 témoigne du maintien d'un niveau élevé d'inquiétudes au sein de la population. Les ménages n'ont pas puisé dans leur épargne de précaution au mois d'août durant leurs vacances », a commenté dans une note Philippe Crevel, le directeur du Cercle de l'épargne, cabinet de réflexion sur l'épargne et sa réglementation. « Malgré une forte réserve d'épargne liquide, ils auraient pu arbitrer en faveur de dépenses plaisir. Les circonstances ont joué dans le sens inverse. Cette année, les ménages ont, plutôt réduit leurs dépenses de transports et de loisirs, en restant en France et en raison de l'absence de spectacles », ajoute cet analyste. En outre, selon lui, « la crainte du chômage ou de pertes de revenus à la rentrée les a amenés à renforcer leur poche d'épargne de précaution ».

Collecte Livret A et LDD (en milliards d'euros)

Collecte Livret A et LDD S O N D 2018 J F M A M J J A S O N D 2019 J F M A M J J A 2020 0,00 2,00 4,00 6,00 0,00 -2,00 © MoneyVox Livret A + LDD Livret A tspan1 tspan2 tspan3 tspan4

Source des données : communiqués mensuels de la Caisse des Dépôts sur les flux et les encours du Livret A et du LDD.

Le Livret A finance essentiellement le logement social, tandis que le LDDS est dédié à l'économie sociale et solidaire ainsi qu'aux économies d'énergie dans les logements. A fin août, un peu plus de 442 milliards d'euros étaient placés au total sur les deux produits.

Et depuis peu, l'épargne placée sur les placements réglementés, en premier lieu le Livret A, pourra servir à d'autres fins que ses destinations actuelles - essentiellement HLM et collectivités locales - pour soutenir le « développement durable » et la relance de l'économie, a annoncé début septembre le gouvernement. Compte tenu des besoins de financement nécessaires à la relance économique, « le gouvernement a donné son accord à la Caisse des Dépôts pour faire évoluer les conditions des prêts accordés à partir des livrets d'épargne réglementée », est-il précisé. Ces prêts pourront financer des projets prioritaires dans le cadre de la transition écologique et énergétique (TEE), la santé ou encore le tourisme.