Certes, la redevance TV est de l'histoire ancienne. Certes, les impôts locaux sont passés pour cet automne 2022. Pour ne rien oublier, voici tout de même le calendrier fiscal exhaustif de la fin 2022, avec certaines échéances trop souvent ignorées... et, pour vous y retrouver, les 3 échéances clés à ne pas manquer.

30 novembre

Impôt sur vos intérêts d'épargne. Voici une échéance méconnue par bon nombre d'épargnants. Pourtant elle concerne tous ceux qui possède un produit d'épargne autre que les livrets réglementés (LEP, Livret A, LDDS) et assurances vie. Plus précisément, l'acompte fiscal sur les produits d'épargne touche les livrets bancaires « classiques », les « vieux » PEL, les PEL et CEL ouverts depuis 2018, les comptes à terme, etc. Si vous ne faites rien, les intérêts sont soumis à la flat tax : 17,2% de cotisations sociales + 12,8% d'impôt sur le revenu. Or, si votre revenu fiscal de référence ne dépasse pas 25 000 euros (50 000 euros pour un couple), vous pouvez réclamer à être dispensé du prélèvement annuel d'impôt sur le revenu. Ce seuil est même doublé pour les dividendes touchés sur un compte-titres. Pour réclamer cette dispense, en 2023, vous devez envoyer votre demande avant la fin novembre à votre banque.

Livrets d'épargne, vieux PEL, bourse... Ce courrier à ne pas oublier pour éviter un prélèvement fiscal

Fin novembre - début décembre

(Re)moduler votre taux de prélèvement à la source. Plus de 2 millions de foyers adaptent leur taux de prélèvement mensuel d'impôt sur le revenu à la hausse ou à la baisse, afin de suivre une franche évolution de salaire ou autre ressource en cours d'année. Si vous en faites partie, n'oubliez pas de renouveler la modulation de votre taux de prélèvement en fin d'année 2022 afin de conserver votre taux modulé en 2023. A défaut, c'est le taux issu de votre dernière déclaration de revenus qui s'appliquera automatiquement en janvier 2023. La DGFiP vous encourage à vous connecter sur l'outil « gérer mon prélèvement à la source » sur impots.gouv.fr « dès la fin novembre de cette année ».

Impôt sur le revenu : comment éviter une forte hausse de votre prélèvement mensuel après le Nouvel An

14 décembre

Correction(s) pour l'impôt sur le revenu. Comme chaque année, au cœur de l'été, la Direction générale des Finances publiques (DGFiP) ouvre son outil de correction en ligne de la déclaration de revenus : vous pouvez rectifier les charges et ressources détaillées au fisc depuis le 3 août. Si vous constatez une erreur dans l'avis d'imposition 2022 que venez de recevoir, cet outil vous permet de corriger au plus vite. Il reste ouvert jusqu'au 14 décembre. L'occasion, aussi, de vous rattraper si vous avez oublié de réclamer un avantage fiscal...

Jusqu'à 1 174 euros de perdus ! Ces 5 crédits et réductions d'impôt que vous oubliez de réclamer

14 décembre (bis)

Avance sur les crédits et réductions. Vous faites partie des près de 9 millions de foyers touchant chaque année une avance sur les crédits et réductions d'impôt sur le revenu, à la mi-janvier ? L'échéance de la mi-décembre vous concerne uniquement si vos charges vous donnant droit à ces crédits et réductions ont brutalement chuté en 2022. Vous pouvez réduire l'avance des crédits et réductions d'impôt, qui sera versée en janvier 2023, afin d'éviter de rembourser cette avance quelques mois plus tard.

Crédit et réduction d'impôt : pourquoi vous avez (peut-être) intérêt à refuser l'avance de la DGFiP

Investissez dans la Bourse au meilleur prix ! 8 offres comparées

15 décembre

Mensualisation de la taxe foncière. Vous en avez assez de payer un impôt local trop élevé à l'automne ? C'est le moment de réclamer un étalement sur l'ensemble de l'année, en théorie en 10 paiements de janvier à octobre. Il faut réclamer la mensualisation avant la mi-décembre. Si vous vous réveillez trop tard, vous pourrez toujours demander la mensualisation lors du premier semestre 2023, mais les 3 premiers prélèvements mensuels seront majorés, afin de compenser l'absence de prélèvements début 2023. Quelle que soit la date de la demande, l'adhésion se fait à la rubrique « Paiements », puis « Adhérer au prélèvement mensuel », dans votre espace particulier. Lors de cette procédure, vous pouvez cliquer sur « calculer votre échéancier » pour simuler vos échéances à venir.

Surplus de taxe foncière. Vous aviez déjà mensualisé votre taxe foncière ? Si elle a augmenté fortement en 2022, la DGFiP vous a peut-être annoncé un 12e et dernier prélèvement. Exemple : votre taxe foncière 2021 était de 1 000 euros. Sur cette base, vous avez été prélevé de 100 euros chaque mois de janvier à octobre. Finalement, votre avis de taxe foncière vous a annoncé un impôt annuel de 1 185 euros suite à l'augmentation cumulée de la base de calcul et de votre taux communal. Dans ce cas, un prélèvement supplémentaire de 100 euros a été ponctionné mi-novembre, et un ultime prélèvement de 85 euros sera effectué le 15 décembre, comme indiqué sur l'échéancier sur votre avis.

Taxe foncière : comment éviter un paiement en une fois

27 décembre

Solde d'impôt sur le revenu. Quatrième et dernière ponction du solde de l'impôt pour ceux dont le montant restant à payer dépassait 300 euros.

Pense-bête : les 3 dates clés de la fin 2022

Histoire de ne pas vous embrouiller avec la douzaine de dates listées ci-dessous, voici les 3 échéances à noter absolument dans votre agenda si vous êtes concerné :

  • 30 novembre : date limite pour réclamer la dispense d'acompte sur vos intérêts d'épargne 2023.
  • 1er décembre : rééditer votre demande de modulation de taux de prélèvement à la source, d'ici le début décembre.
  • 14 décembre : fermeture de l'outil de correction en ligne de la déclaration 2022 des revenus 2021.