« Neutraliser les effets de l'inflation sur le niveau d'imposition des ménages » : voici la promesse de Bercy à l'heure de dévoiler le barème de l'impôt sur le revenu via le projet de loi de finances pour 2023. De fait, ce barème est revalorisé chaque année - sauf exception - au rythme de l'inflation. Les seuils progressent de 5,4%, ce qui vous permettra de payer moins d'impôts si jamais vos revenus n'ont pas progressé en 2022.

Indexer le barème de l'impôt sur l'inflation, c'est monnaie courante. Le gouvernement le dit lui-même dans l'exposé des motifs du budget 2023 : les seuils du barème sont revalorisés au rythme de l'indice des prix à la consommation (IPC) hors tabac « comme chaque année au cours de la période récente ». Mais cette année la revalorisation est autrement plus importante que le 1,4% de l'an passé ou les indexations flirtant avec le zéro des années précédentes. Avec l'inflation galopante, Bercy a retenu une « prévision d'évolution » de 5,4%.

Voici donc le nouveau barème, qui s'appliquera aux revenus de l'année 2022, pour l'impôt payé en 2023. A condition que le projet de loi soit adopté en l'état par le Parlement.

Barème 2023 pour l'impôt sur les revenus 2022
Tranche de revenu par part fiscaleTaux applicable pour la tranche
Jusqu'à 10 777 €0%
De 10 777 € à 27 478 €11%
De 27 478 € à 78 570 €30%
De 78 570 € à 168 994 €41%
Plus de 168 994 €45%

Barème revalorisé sur la base d'une inflation annuelle de 5,4%.
Barème provisoire, sous réserve d'adoption du projet de loi de finances pour 2023.

Impôt sur le revenu : combien payerez-vous en moins en 2023 grâce au nouveau barème ?

« Ce choix montre la détermination du gouvernement à préserver les contribuables de toute hausse de la pression fiscale dans le contexte inflationniste, souligne Bercy dans l'exposé des motifs. Il représente un coût de l'ordre de 6,2 milliards d'euros pour les finances publiques comparé à une décision d'absence d'indexation. » Pour mémoire, il faut remonter à 2012 et 2013 pour trouver trâce d'un gel du barème, ce qui a indirectement pour conséquence d'augmenter les impôts.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Le plafond du quotient familial est lui aussi revu à la hausse : il passera de 1 592 euros à ce jour pour chaque demi-part supplémentaire à 1 678 euros pour l'impôt 2023.