Le prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz a été nommé, avec l'économiste indienne Jayati Ghosh, coprésident de l'ICRICT, un groupe de réflexion international qui milite pour une plus grande taxation des entreprises à l'échelle internationale, a indiqué jeudi l'organisation à l'AFP.

« Leur vision et leur leadership seront cruciaux dans la bataille pour réformer le système fiscal mondial, afin qu'il soit plus juste et plus efficace », se félicite la Commission indépendante pour la réforme de la taxation internationale des entreprises (ICRICT).

Les deux économistes, jusque-là présents en tant que membres de la commission avec des économistes tels que Thomas Piketty et Gabriel Zucman, prennent la suite de José Antonio Ocampo, devenu entre-temps ministre des Finances en Colombie.

Professeur à l'université de Columbia et lauréat du prix Nobel d'économie en 2001, Joseph Stiglitz a dirigé le Conseil des conseillers économiques des Etats-Unis durant le mandat présidentiel de Bill Clinton. Il a aussi été économiste en chef de la Banque mondiale de 1997 à 2000.

Jayati Ghosh est professeure d'économie à l'université du Massachusetts, après avoir enseigné à l'université Jawaharlal Nehru à New Delhi durant près de 35 ans. Elle est spécialisée dans la mondialisation, le commerce international, la finance, la politique macroéconomique, la pauvreté et les inégalité.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

L'ICRICT a été très actif ces derniers mois dans les débats autour de la fiscalité minimale des multinationales à l'échelle mondiale, dont le principe a été adopté fin 2021 sous l'égide de l'OCDE mais tarde à se traduire dans les lois nationales.