La période de la déclaration des revenus touche bientôt à sa fin. Pour de nombreux retraités, des questions se posent encore pour bien déclarer leurs pensions de retraite.

Une pension de retraite constitue un revenu imposable. Les près de 17 millions de retraités qui touchent une pension moyenne de 1 341 euros net par mois sont donc tenus de la déclarer avant la date limite de la déclaration de revenus qui court au plus tard jusqu'au 8 juin cette année.

Concrètement, la pension est taxée dans la catégorie des traitements et salaires. Les revenus de cette catégorie sont identifiés par le chiffre 1, par lequel commence le numéro de chaque case de cette catégorie. En l'occurrence, les pensions de retraite se déclarent en case 1AS pour le déclarant 1, 1BS pour le déclarant 2, 1CS pour la première personne à charge et ainsi de suite.

Mais quel montant faut-il inscrire dans ces cases ? Comme pour les autres catégories de revenus, le principe est de déclarer le montant « net imposable » du revenu. C'est celui-ci dont l'administration a besoin pour calculer l'impôt. Il est différent du « net à payer » effectivement perçu par le retraité. Il s'agit du montant net de cotisations, avant prélèvement à la source. A priori simple, il existe néanmoins des subtilités qui compliquent sa détermination, en particulier la part de CSG dite « non déductible ». Dans les faits, il est donc très difficile pour un retraité de déterminer lui-même le montant « net imposable » de sa pension.

Comment faire ?

Il faut se fier aux calculs des caisses de retraite. Se sont-elles qui sont chargées de liquider les pensions. La difficulté est alors d'accéder à leurs calculs. De nos jours, rares sont les caisses qui envoient par courrier postal les bulletins de pension. Le plus souvent, il faut utiliser leur site internet pour les récupérer. Encore faut-il disposer des codes d'accès. Si vous ne les avez pas, la seule solution est de contacter votre caisse pour les obtenir.

Pour rappel, les pensions font partie des revenus qui peuvent être pré-remplis sur votre déclaration. Si c'est le cas, vous pouvez en principe vous y fier, les erreurs étant assez rares. Reste que beaucoup de retraités voudraient pouvoir vérifier les montants pré-remplis avant de signer. Pour cela, il faut obtenir les bulletins de pensions auprès des caisses.

Les personnes les plus éloignées d'internet ont souvent comme seule source d'information leur relevé de compte bancaire. Dans ce cas, il n'est pas rare qu'elles modifient le montant pré-rempli sur leur déclaration, pour le remplacer par l'addition des versements faits par les caisses sur leur compte en banque. Cette manière de faire n'est pas recommandée. Elle aboutit nécessairement à une erreur. Le montant indiqué sur le compte bancaire est le « net à payer » et pas le « net imposable ».

Impôts : 10 erreurs classiques à éviter pour votre déclaration de revenus