La prime exceptionnelle de pouvoir d'achat dite PEPA, mais plus connue sous le nom de « prime Macron » obéit à des règles bien particulières. Devez-vous déclarer au fisc la somme perçue en 2021 ?

A l'heure de remplir votre déclaration sur les revenus de 2021, c'est peut-être une question que vous vous posez : dois-je déclarer la « prime Macron » perçue l'an dernier ?

Mise en place à la fin 2018, pour répondre en partie à la colère des Gilets jaunes, elle a fait le bonheur, en 2019, de 4,8 millions de salariés dans plus de 400 000 entreprises, selon le décompte réalisé par l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale. Ils se sont partagés près de 2,2 milliards d'euros, soit 401 euros en moyenne par personne. 6 millions de salariés l'ont touchée en 2020 et 4 millions en 2021 pour un montant moyen de 506 euros.

Une exonération qui ne concerne pas tous les salariés

Cette prime permet au salarié et à l'employeur d'être exonérés de l'ensemble des cotisations et contributions sociales et d'impôt sur le revenu, dans la limite de 1 000 euros, voire 2 000 euros par salarié notament en cas d'accord d'intéressement signé au sein des entreprises.

Une exonération qui s'applique aux personnes dont la rémunération mensuelle est inférieure à 3 Smic, soit 3 800 euros nets par mois environ. Dans ce cas, la prime n'augmente pas le « net imposable » qui figure sur votre fiche de paie, et n'est donc pas soumise au prélèvement à la source.

Investissez dans la Bourse au meilleur prix ! 7 offres comparées

Même si la prime peut être versée à tous les salariés de l'entreprise, quel que soit leur niveau de salaire, le montant touché n'a donc pas à être déclaré à l'administration fiscale si vous avez perçu au cours des douze mois précédant son versement « une rémunération inférieure à trois fois la valeur annuelle du Smic correspondant à la durée de travail prévue au contrat », précise le ministère du Travail. Et de rappeler qu'elle ne peut, en aucun cas, se substituer à leur rémunération habituelle ou à une autre prime qui leur serait due.

Salaire : quelles primes déclarer aux impôts ?

Un plafond de 6 000 euros en 2022 ?

Lors de la présentation de son programme présidentielle, le candidat Macron a promis de tripler la prime PEPA, sans charges ni impôts ». Il promet ainsi de porter le plafond à 3 000 euros et même 6 000 euros en cas d'accord d'intéressement. Cette mesure doit figurer dans le projet de loi de finances rectificative qui doit être présenté par le nouveau gouvernement à l'issue des élections législatives des 12 et 19 juin.