Les chèques cadeaux qu'une entreprise distribue à ses salariés sont exonérés de cotisations sociales à condition de ne pas dépasser le plafond d'exonération. A l'approche des fêtes, ce dernier vient d'être relevé à 250 euros.

A l'approche des fêtes, les entreprises sont nombreuses à vous donner un petit coup de pouce. Sur l'année 2020, 7,7 millions de salariés auraient ainsi reçu l'équivalent de 1,3 milliard d'euros en chèques cadeaux. Un montant considérable, et qui devrait encore augmenter en 2021.

Alors que 38 millions de Français dont les revenus sont inférieurs à 2 000 euros nets par mois attendent avec impatience l'arrivée de leur indemnité inflation, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a en effet annoncé une hausse du plafond de défiscalisation relatif aux chèques cadeaux, aux bons d'achat et cadeaux en nature.

« Le chèque cadeau, c'est 171 euros normalement. Nous allons porter son plafond à 250 euros », a-t-il indiqué. Une mesure exceptionnelle destinée à soutenir le pouvoir d'achat des Français face à la flambée des prix de l'énergie et au grand retour de l'inflation. « Nous ne voulons pas que le chèque cadeau se substitue aux augmentations salariales nécessaires pour les salariés dans certains secteurs », a toutefois mis en garde Bruno Le Maire.

Salaire : quelle augmentation devez-vous réclamer face aux 2,8% d'inflation ?

Délais étendus

Pour bénéficier du nouveau plafond, les chèques cadeaux devront être remis aux salariés au plus tard le 31 décembre 2021. Les éventuels retardataires pourront cependant obtenir un délai supplémentaire. « Par tolérance pour les CSE et les employeurs qui n'auraient pas été en mesure de les remettre avant cette date, le plafond d'exonération de 250 € peut s'appliquer aux bons d'achat, chèques cadeaux et aux cadeaux en nature de l'année 2021 remis au plus tard au 31 janvier 2022 », peut-on lire sur le site de l'Union de recouvrement des cotisations de Sécurité sociale et d'allocations familiales (Urssaf).

L'an passé, la crise sanitaire avait déjà conduit le gouvernement à doubler le plafond de défiscalisation des chèques cadeaux pour aider les commerçants. Son montant était alors temporairement passé de 171 euros, à 342,80 euros. D'après les émetteurs de chèques-cadeaux, la mesure avait incité les entreprises à distribuer 150 millions d'euros de chèques-cadeaux supplémentaires.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif