A la différence de la TVA, de la CSG ou de la taxe foncière, l’impôt sur le revenu est un impôt progressif. Ce qui ne veut pas dire « proportionnel » ! Plus vous gagnez, plus vous payez d’impôt... et plus le taux d’imposition augmente. En France, près d’un foyer sur deux paie l’impôt sur le revenu. Zoom sur les montants prélevés chaque année par le Trésor public selon le niveau de revenus des ménages.

Vous venez de recevoir votre avis d’impôt 2021 ? Cet été, la Direction générale des finances publiques (DGFiP) a aussi levé le voile sur certaines statistiques de l’impôt 2020 portant sur les revenus 2019. Avec quelques anecdotes étonnantes à la clé…

Pêle-mêle. 904 070 foyers fiscaux disposent d’un revenu fiscal de référence (RFR, après abattement forfaitaire de 10% pour frais professionnels, par exemple) dépassant les 100 000 euros annuels, pourtant 20 853 de ces ménages aisés n’ont payé aucun impôt sur le revenu en 2020 ! A l’autre extrémité du barème, parmi les 8,9 millions de foyers sous la barre des 10 000 euros de RFR, théoriquement non imposables, 713 875 ont dû payer l’impôt 2020…

L'impôt, une mécanique délicate à décrypter

Il s’agit de statistiques brutes. Difficile, dans ces conditions, d’expliquer les multiples cas particuliers… Le barème de l’impôt sur le revenu, qui intègre des notions complexes tels que le quotient familial, d’éventuels déficits fonciers ou autres mécanismes de défiscalisation crée parfois des cas difficiles à décrypter. En revanche, les statistiques de la DGFiP permettent de calculer l’impôt moyen des foyers fiscaux en fonction de leur niveau de RFR. Voici le résultat.

Quel impôt selon le niveau de revenus ?
Revenu fiscal de référenceNombre de foyers fiscauxMontant total de l'impôt
(après crédits d'impôt)
Montant moyen
de l'impôt
par foyer fiscal

0 à 10 000 €

8,9 millions

- 338 millions €

- 37 €

10 001 à 12 000 €

2 millions

- 146 millions €

- 7 €

12 001 à 15 000 €

3,3 millions

- 190 millions €

- 6 €

15 001 à 20 000 €

6,2 millions

1 milliard €

163 €

20 001 à 30 000 €

7,2 millions

5,8 milliards €

811 €

30 001 à 50 000 €

7 millions

13,6 milliards €

1 918 €

50 001 à 100 000 €

3,7 millions

23 milliards €

6 159 €

Plus de 100 000 € de RFR

904 070

34 milliards €

37 839 €

Ensemble des foyers fiscaux

39,3 millions

77 milliards €

1 955 €

Source : statistiques DGFiP. Impôt 2020 sur les revenus 2019.
Calcul MoneyVox : montant moyen de l'impôt par foyer fiscal (sur la base du nombre de foyers figurant dans cette tranche).

Dans les grandes lignes et en toute logique, par application du barème progressif de l’impôt sur le revenu, on constate que les 14 millions de ménages disposant d’un RFR inférieur à 15 000 euros (1) sont majoritairement non imposables. Et leur impôt est même négatif, puisque de nombreux ménages modestes bénéficient de crédits d’impôt. Dans le détail, parmi ces foyers modestes, plus de 1,3 million sont imposés.

Impôts 2021 : quelles tranches s'appliquent à vos revenus ?

Sans surprise, plus les revenus grimpent, plus le montant moyen de l’impôt augmente. Outre les foyers modestes, non imposables, une large part de la population figure dans les « tranches » de la classe moyenne. De 15 001 à 50 000 euros de RFR, se massent pas moins de 20 millions de foyers fiscaux (soit plus de un foyer sur deux). Et ces 20 millions de foyers s’acquittent de plus de 21 milliards d’euros d’impôt.

34 milliards d’euros payés par les plus aisés

Mais, comme le veut le principe de la progressivité, ce sont bien les foyers les plus aisés qui règlent la plus grosse partie de la facture globale. Ainsi 904 070 foyers fiscaux disposent d’un RFR supérieur à 100 000 euros et cette part de la population s’acquitte de 34 milliards d’euros d’impôt sur le revenu. La DGFiP livre même le détail suivant concernant cette catégorie de la population.

Zoom sur les plus gros contribuables
Revenu fiscal de référenceNombre de foyers fiscauxMontant moyen
de l'impôt
par foyer fiscal
100 001 à 200 000 €711 37619 509 €
200 001 à 300 000 €107 34048 040 €
300 001 à 400 000 €35 45575 008 €
400 001 à 500 000 €16 769100 882 €
500 001 à 600 000 €9 075126 994 €
600 001 à 700 000 €5 624147 369 €
700 001 à 800 000 €3 738168 969 €
800 001 à 900 000 €2 523191 976 €
900 001 à 1 million €1 800209 472 €
1 à 2 millions €6 698292 625 €
2 à 3 millions €1 678492 669 €
3 à 4 millions €726667 688 €
4 à 5 millions €337842 391 €
5 à 6 millions €2351 million €
6 à 7 millions €1401,17 million €
7 à 8 millions €1001,35 million €
8 à 9 millions €931,67 million €
Plus de 9 millions € de RFR3633,54 millions €

Source : statistiques de la DGFiP sur l'impôt 2020 portant sur les revenus 2019.
Montant moyen de l'impôt par foyer fiscal calculé par MoneyVox.

Première surprise, dans le détail des statistiques de la DGFiP : parmi les 711 376 foyers dont le RFR figurait l’an passé entre 100 001 et 200 000 euros, près de 30 000 foyers n’ont pas payé d’impôt en 2020. Comment l’expliquer ? Peut-être en cumulant plusieurs dispositifs de défiscalisation. Pas de telle surprise, en revanche, dans les tranches les plus élevées de ce tableau : les 93 foyers fiscaux tutoyant les 9 millions d’euros de RFR et les 363 foyers qui dépassent ce seuil sont tous bel et bien imposés, sans exception.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Les 363 foyers les plus riches de France s’acquittent donc, en moyenne, d’un impôt annuel de 3,54 millions d’euros sur leurs revenus. Est-ce beaucoup ? Ou pas beaucoup, au regard de leurs revenus ? Débat sans fin… et éminemment politique.

Un calcul rapide : si l’on considère qu’ils gagnent environ 10 millions d’euros par an, ces 363 foyers se voient donc ponctionner environ le tiers de leurs revenus par le fisc. Le même calcul simpliste appliqué aux 711 000 foyers dépassant les 100 000 euros de RFR revient à un impôt grevant 10% à 20% des revenus. Ou à environ 5% des revenus pour les « classes moyennes » dont le RFR s'approche de 50 000 euros annuels. En moyenne. Reste un constat global : dans aucun cas l’impôt moyen ne grève la moitié des revenus annuels.

Impôt sur le revenu : les 8 niches fiscales les plus coûteuses pour l'État

(1) Dans ces statistiques, la DGFiP a réparti les foyers fiscaux « par tranche » de RFR, et non selon les tranches de taux marginal d’imposition (0%, 11%, 30%, 41% 45%), pour lesquels les seuils d’appliquent par part fiscale. Dans les statistiques détaillées ici, la DGFiP prend en compte le RFR du foyer dans sa globalité, de nombreux foyers comptant plusieurs parts fiscales. Les tranches détaillées ici ne peuvent donc pas être comparées directement de celles du barème.