Ce vendredi, le fisc effectue des remboursements d’impôts à des millions de contribuables. Intitulé « remb impôt revenus », ce virement est réalisé en cas de trop-payé de l'impôt sur le revenu ou à titre de versement final des crédits d'impôt.

C’est le 20 juillet que le fisc a effectué la première salve de remboursements suite à la déclaration de revenus 2020. Un remboursement effectué si vos prélèvements à la source mensuels ont été supérieurs au montant final de votre impôt ou si vous avez droit à une restitution de réductions ou crédits d’impôt pour certaines dépenses effectuées en 2020.

Mais les 12,7 millions de foyers concernés pour un montant total de 10,4 milliards d’euros n’ont pas tous reçus leur dû. Le fisc réalise ce vendredi une deuxième salve de remboursement. Ne soyez donc pas surpris si vous recevez un virement libellé : « REMB IMPOT REVENUS » avec pour expéditeur : « DGFIP FINANCES PUBLIQUES ». Une excellente nouvelle pour gonfler votre budget vacances ! Il est possible selon votre banque que le virement prenne un ou deux jours de plus avant d'être crédité sur votre compte en fonction des délais interbancaires. Dans tous les cas, le Trésor public est tenu de vous rembourser dès que la restitution à laquelle vous avez droit dépasse ou est égale à 8 euros.

Des impôts en plus pour 11 millions de ménages

En revanche, 10,8 millions de ménages vont avoir un montant d'impôts à régler en plus du prélèvement à la source réalisé en 2020. Il sera pris directement sur le compte bancaire des contribuables. Il s’agira d’un prélèvement unique en septembre si le montant à régler est inférieur ou égal à 300 euros ou au-delà en 4 fois entre septembre et la fin de l’année.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Au total, le fisc va récupérer 16,3 milliards d’euros. « Toutes les précisions utiles concernant le paiement de l'impôt ou les remboursements sont portées sur les avis d'imposition en cours de diffusion », explique la Direction générale des finances publiques.

Avis d'impôt 2021 : 5 infos précieuses à conserver (ou à vérifier)