Votre enfant a fêté sa majorité pendant la si particulière année 2020 ? Par défaut, le fisc le compte à votre charge. Il peut toutefois choisir de remplir sa première déclaration, sur l’année entière ou non.

« Personnes à charge en 2020 » = enfants de moins de 18 ans au 1er janvier 2020, donc les enfants nés à compter du 1er janvier 2002. Bref, si votre enfant a soufflé les bougies de son 18e anniversaire synonyme de majorité lors de l’année 2020, il est compté à votre charge par la Direction générale des finances publiques (DGFiP). C’est le choix par défaut, du moins pour les enfants que vous avez jusqu’à présent déclarés comme résidant à votre domicile et donc considérés à votre charge exclusive. Sur impots.gouv.fr, la DGFiP le liste à la rubrique suivante :

impôt enfant rattachement

Capture d'écran impots.gouv.fr

Validez et circulez, rien à signaler ? Pas si vite. Voici ce que précise la notice du Trésor public pour ce cas spécifique : « Il est compté à votre charge en qualité d’enfant mineur. Dans ce cas, vous devez déclarer les revenus qu’il a perçus du 1er janvier 2020 jusqu’à ses 18 ans. Votre enfant doit souscrire une déclaration personnelle pour les revenus qu’il a perçus de sa majorité jusqu’au 31 décembre 2020. » En théorie, voici donc l’option par défaut : votre enfant ayant atteint les 18 ans en 2020 est compté à votre charge… mais il est censé déposer sa première déclaration pour déclarer ses éventuels revenus 2020 à partir de la date de sa majorité (1).

Comment faire votre première déclaration de revenus

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

Option 2 : vous (et votre enfant majeur) préférez qu’il reste à votre charge, sur l’ensemble de l’année 2020 ? Facile : laissez-le dans la liste des personnes à charge en 2020, ajoutez ses éventuels revenus 2020 aux cases correspondantes (1CJ, 1DJ, etc.) et demandez à votre enfant de signer une demande de rattachement, à conserver chez vous sur papier libre, au cas où le fisc vous contrôle.

Plus d’infos sur le rattachement fiscal : Impôt sur le revenu : quels revenus déclarer pour un enfant majeur rattaché ?

Quel effet sur le quotient familial ?

Que l’enfant soit rattaché sur une année 2020 complète ou sur une année partielle (avant ses 18 ans) ne change rien pour le calcul du quotient familial : c’est la situation du 1er janvier 2020 qui est prise en compte (sauf exception, notamment si vous voulez déduire une pension alimentaire).

Plus d’infos sur les avantages fiscaux du quotient familial

A savoir : si l’enfant poursuit ses études et que vous voulez demander la réduction d’impôt « enseignement supérieures » (183 euros par enfant, case 7EF), il est nécessaire qu’il soit rattaché à votre foyer sur l’ensemble de l’année 2020. Autrement dit, vous ne pouvez pas demander cette réduction s’il dépose une déclaration personnelle, même pour une demi-année.

Option 3 : vous et votre enfant majeur choisissez de distinguer vos revenus sur une année pleine. Dans ce cas, l’enfant ayant fêté ses 18 ans lors de l’année 2020 ne doit plus figurer parmi les personnes à charges en 2020, et il doit déposer sa propre déclaration de revenus portant sur une année complète.

(1) En l’absence de rattachement pour la seconde partie d’année, « l’enfant est tenu de déclarer les revenus qu'il a perçus depuis la date de sa majorité » précise l’administration fiscale dans sa documentation (Bofip-Impôts).