Faire un don à des organismes d’aide aux plus démunis ou autres associations d’intérêt général vous permet de réduire vos impôts. Si vous avez fait preuve de générosité l’an passé, voici comment remplir en 2021 votre déclaration de revenus, avec deux nouveautés au programme.

A l'heure du prélèvement à la source, même si l'impôt est prélevé directement sur votre salaire (ou autres types de revenus), la déclaration reste nécessaire pour calculer la somme définitive à payer au titre de l’année écoulée. D'autant que les réductions d’impôt ne sont pas prises en compte dans les prélèvements fiscaux mensuels. Donc vous devez encore vous astreindre à recenser les différents dons que vous avez effectués au cours de l’année passée.

Si vous donnez régulièrement à des associations (et si vous êtes par ailleurs bénéficiaire d’autres réductions et crédits d’impôt), vous avez en théorie reçu une avance à la mi-janvier. Celle-ci correspond à 60% du montant dont vous aviez bénéficié en crédits et réductions en 2020. Une avance qui était donc calculée sur la base de vos revenus et dons 2019. En ce printemps 2021, vous allez déclarer les revenus et dons 2020. Cela permettra de connaître le montant précis de votre réduction d’impôt. Suite à l’avance versée en janvier, soit vous toucherez les 40% restants cet été, soit le fisc vous reprendra le trop-versé si vous aviez cessé de donner aux œuvres et que vous n’êtes plus éligible à d’autres réductions d’impôt. Cette déclaration va aussi déterminer le montant de l’avance que vous toucherez en janvier 2022.

Lire aussi : Qui peut échapper à la déclaration de revenus cette année ?

Où déclarer les dons réalisés en 2020 ?

Un rappel pour commencer : la déclaration des revenus en ligne est obligatoire pour tous les contribuables, sauf ceux qui ne disposent pas d’accès à internet, ou qui auraient de trop importantes difficultés pour télédéclarer. Dans la déclaration papier, les crédits et réductions figurent dans la déclaration complémentaire 2042 RICI. Sur Internet, pour déclarer vos dons, il faudra commencer par cocher « Charges ouvrant droit à réduction d’impôt ou à crédit d’impôt » à la page permettant de choisir les catégories de revenus perçus l’année dernière.

Ensuite, dans la rubrique dédiée, vous devez reporter l’ensemble des dons que vous avez effectués en 2020. A la différence de la rubrique « traitements et salaires », cette rubrique n’est pas préremplie. Attention : selon les causes auxquelles vous avez fait un don, les montants ne sont pas forcément à additionner et renseigner dans la même case mais potentiellement dans plusieurs. Essayez donc de bien déterminer dans quelle catégorie rentre la ou les associations que vous avez financées.

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

Deux nouveautés sont à noter cette année concernant les dons aux associations. Tout d’abord, un nouveau type d’organisme permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 75% des sommes versées : les organismes sans but lucratif qui exercent des actions concrètes en faveur des victimes de violence domestique, qui leur proposent un accompagnement ou qui contribuent à favoriser leur relogement. Ensuite, alors que les dons ouvrant droit à cette réduction d’impôt au taux de 75% étaient jusqu’à présent retenus dans la limite de 546 euros, le plafond a été porté à 1 000 euros pour 2020.

Voici en résumé les cases qui peuvent être concernées pour vos dons :

  • Case 7UD, pour les « organismes d’aide aux personnes en difficulté » et « les organismes sans but lucratif qui exercent des actions concrètes en faveur des victimes de violence domestique » (ou 7VA pour les organismes européens) : les sommes données à des associations qui fournissent des repas, logements ou encore des soins à des personnes démunies, telles que les Restos du cœur, la Croix-Rouge, le Secours catholique, le Secours populaire… Ces dons donnent droit à une réduction équivalente à 75% des sommes déclarées jusqu’à un plafond de 1 000 euros (soit 750 euros de réduction d’impôt maximum) et à 66% au-delà (pas la peine de vous embêter à faire des calculs : le surplus sera automatiquement reversé par le fisc dans la catégorie de la réduction à 66%, la 7UF).
  • Case 7UF, pour les « organismes d’intérêt général et associations d’utilité publique » (ou 7VC pour les organismes européens) : cela concerne les associations à but éducatif, scientifique, social, sportif, culturel… et à l’activité non lucrative, telles que la Fondation de France, la Fondation du patrimoine, la Ligue contre le cancer, l'Œuvre des pupilles des sapeurs pompiers... Ces dons donnent droit à une réduction correspondant à 66% des sommes déclarées. Cette catégorie est elle aussi plafonnée, à hauteur de 20% de votre revenu imposable. Là encore : il faut indiquer l’ensemble des dons 2020 même s’ils dépassent ce seuil. L’administration fiscale fera figurer l’excédent sur votre avis d’imposition 2021, et vous aurez 5 ans pour reporter ce montant, sur les prochaines déclarations. Les cases 7XS, 7XT, 7XU, 7XW et 7XY vous servent ainsi à reporter d’éventuels excédents, s’ils figurent sur votre avis d’impôt 2019. A noter : curieusement, cette case intègre également les dons aux candidats aux élections (dans la limite de 4600 euros par type d’élection).
  • Case 7UH, pour les dons au profit d’un parti politique : ce type de don est encadré par deux plafonds, 7 500 euros par personne par an, et 15 000 euros par an et par foyer fiscal. La réduction d'impôt est de 66% du don.
  • Cases 7AC, 7AE et 7AG, pour les cotisations syndicales : ces dons ouvrent droit à un crédit d’impôt équivalent à 66% de leur montant (montant limité toutefois à 1% maximum du montant des traitements, salaires ou pensions de l’auteur du don).

Notez que vous n'avez pas besoin de joindre à votre déclaration (en ligne ou papier) les reçus fiscaux envoyés par les associations à qui vous avez fait un don. L'administration fiscale vous demande juste de « les conserver pour les produire, le cas échéant, à la demande du centre des finances publiques ».

Retrouvez tous nos conseils pour votre déclaration de revenus

Les dons aux pompiers : attention

Un don aux pompiers en 2020 (par exemple auprès de l’Œuvre des pupilles orphelins et fonds d'entraide des sapeurs-pompiers) ouvre droit à une réduction d’impôt de 66% (case 7UF). Mais attention ! Ce don ne doit faire l’objet d’aucune contrepartie. Si vous avez donné 10 ou 15 euros en échange d’un calendrier par exemple, ce geste n’est pas considéré comme un don. Vous ne pourrez donc pas le déduire de votre impôt sur le revenu.

Lire aussi : Calendrier : combien donner aux facteurs et aux pompiers ?