Des mesures pour accompagner les locataires en difficultés pour payer leurs charges : le mouvement HLM et des associations de locataires ont signé, jeudi, une charte pour faire face à la crise énergétique.

Dans cette charte, les bailleurs s'engagent notamment à ne pas entamer « de procédure contre les locataires de bonne foi rencontrant des difficultés de paiement dues à l'augmentation des charges » liées à la crise énergétique.

« Les niveaux d'angoisse et d'anxiété sont très forts sur les territoires » quant à l'augmentation des charges et surtout leur montant, pour l'instant inconnu, a rappelé Romain Biessy, secrétaire de la Confédération syndicale des familles.

Les organismes HLM s'engagent donc à « limiter l'impact des hausses de charges », avec un lissage des variations anticipées des coûts de l'énergie.

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Le mouvement HLM, composé notamment de l'Union sociale pour l'habitat (USH, organisation représentative du secteur HLM), appelle également l'ensemble des organismes à intervenir sur les logements « n'ayant pas encore bénéficié d'une rénovation énergétique » ou comprenant des chauffages énergivores.