À partir du 1er janvier 2023, les réductions d'impôts octroyées aux investisseurs passant par le dispositif Pinel vont baisser, passant de 21% actuellement à 14% maximum en 2024.

La fin de l'abondance ? Si la Loi de finances pour 2021 a maintenu le dispositif Pinel jusqu'en 2024, elle met également en place une baisse progressive des taux de réduction d'impôts sur les deux prochaines années. Il vous reste donc jusqu'au 31 décembre 2022 pour profiter pleinement du dispositif. Une fenête de tir réduite puisque l'acte de vente doit alors être signé d'ici la fin de l'année.

Le dispositif Pinel, c'est quoi ?

Le dispositif Pinel d'investissement locatif est une solution de défiscalisation qui permet de bénéficier d'une réduction d'impôt en cas d'achat ou de construction d'un logement neuf dans un bâtiment d'habitation collectif, sous réserve de s'engager à le louer pendant un certain nombre d'années. L'investisseur doit respecter des conditions quant à la localisation du bien, aux ressources de son locataire et au loyer qu'il fixe, notamment.

Jusqu'à fin 2022, le taux de la réduction d'impôt peut aller de 12% à 21% du montant de l'acquisition et selon la durée de l'engagement (de 6 à 12 ans). Cet avantage est limité à un achat de 300 000 euros au total et à 5 500 euros par m2 habitable. La réduction d'impôt est au maximum de 6 000 euros par an.

Actuellement, la réductions d'impôts est de 12% pour les investisseurs qui s'engagent à louer pour une durée de 6 ans, 18% pour une durée de 9 ans et de 21% pour une durée de location de 12 ans. À partir du 1er janvier 2023, les investisseurs ne pourront plus profiter que de 10,5%, 15% et 17,5%. Enfin, en 2024, les réductions d'impôts ne pourront dépasser 9%, 12% et 14% en fonction des durées de location. Soit une baisse d'un tiers en deux ans.

Économisez jusqu'à 70% sur votre assurance emprunteur

Toutefois, la réduction d'impôts restera aux taux actuels pour certains biens, dans le cadre d'un dispositif « Pinel + ». C'est le cas par exemple si les logements sont situés dans un quartier prioritaire ou si ces derniers « respectent un niveau de qualité supérieur à la réglementation ». Pour prétendre à cette appellation, les logements doivent justifier de normes environnementales exemplaires et présenter un certain niveau de qualité d'usage et de confort.

Immobilier locatif : Pinel, Denormandie ou Loc'Avantages, quel dispositif choisir ?