Dans certaines villes, la taxe foncière représente l'équivalent de près de deux mensualités de crédit supplémentaires, pointe le courtier Meilleurtaux dans une étude.

C'est une taxe qui peut fortement impacter le budget des emprunteurs à l'heure de faire les comptes. La taxe foncière, impôt collecté chaque automne par l'Etat et reversé aux collectivités locales (communes, intercommunalités et départements), ne cesse d'augmenter, pour une hausse globale de 28% entre 2010 et 2020. Et 2022 n'échappe pas à la règle, des villes comme Marseille, Tours ou Nantes ayant déjà annoncé de nouvelles hausses à deux chiffres.

C'est dans ce contexte que le courtier Meilleurtaux publie ce mercredi 27 juillet une étude sur le poids de la fiscalité locale dans les 20 plus grandes villes de France. Résutat : « En moyenne en 2022, dans les 20 plus grandes villes de France, la taxe foncière coûte 105 euros par mois et représente l'équivalent d'un peu plus d'une mensualité supplémentaire par an de crédit immobilier. Cet impôt se situait à 92 euros en 2018, 98 euros en 2020 et 101 euros en 2021 », dévoile l'étude de Meilleurtaux.

Les coûts grimpent à Nîmes et Saint-Étienne

De fortes disparités sont néanmoins relevées : à Nîmes, Saint-Étienne ou encore Le Mans, la taxe foncière représente parfois l'équivalent de deux mensualités supplémentaires de remboursement d'un crédit. Par exemple, à Nîmes, un emprunteur qui prendrait un crédit immobilier sur 20 ans à 1,85% pour acheter un bien de 70m2 au prix de 144 970 euros rembourse aujourd'hui 723 euros par mois, hors assurance et taxe foncière.

La taxe foncière quant à elle s'élève à 1 551 euros. « C'est comme s'ils remboursaient chaque année plus de 14 mois de crédit au lieu de 12 ! » explique Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux. À Saint-Étienne, où la taxe foncière est en moyenne de 1 101 euros, cela représente également un peu plus de deux (2,1) mensualités supplémentaires pour un emprunteur qui rembourse 537 euros par mois (hors assurance) pour un bien de 70m2.

Top 5 des villes où la taxe foncière fait grimper les mensualités de crédit
Villescoût moyen annuel de la taxe foncièremensualité* (hors assurance)équivalent en mensualité de crédit
Nîmes1 551 euros723 euros2,1 mensualités supplémentaires
Saint-Étienne1 101 euros537 euros2,1 mensualités supplémentaires
Le Havre1 483 euros818 euros1,8 mensualité supplémentaire
Le Mans1 214 euros701 euros1,7 mensualité supplémentaire
Angers1 546 euros1259 euros1,2 mensualité supplémentaire

* pour l'achat d'un bien de 70m2 en fonction du prix de l'immobilier au m2 dans la ville en question.

Forcément, l'impact de la taxe foncière est bien plus faible dans les villes où les emprunteurs ont des mensualités de crédit importantes. Ainsi, à Paris, non seulement la taxe foncière moyenne est deux fois plus faible qu'à Nîmes (seulement 770 euros) mais les mensualités de crédit sont également souvent bien plus élevées. Résultat, la taxe foncière ne représente que 0,2 mensualité de plus pour un emprunteur parisien.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Les mensualités de ce dernier ne sont cependant pas stables en 2022 par rapport à 2021. « Le maire du Havre, comme ceux de Paris, Nice ou encore Toulon n'ont pas augmenté le montant de la taxe foncière. Les seuls facteurs de ces villes qui font augmenter les mensualités sont la hausse des taux de crédit et la hausse des prix de l'immobilier », note ainsi Meilleurtaux.

Impôts locaux : payez-vous plus de taxe foncière que la moyenne ?