Un confinement a été mis en place dans 16 départements. De nouvelles règles s'appliquent pour les résidents concernant la location et l'achat d'un bien immobilier mais également en cas de déménagement.

Et rebelote. 16 départements d’Île-de-France, des Hauts-de-France, de la Seine-Maritime, de l’Eure et des Alpes-Maritimes sont soumis à un troisième confinement pour au moins 4 semaines. Si ce troisième confinement est allégé par rapport aux précédents, les possibilités de déplacement sont réduites avec des impacts pour le secteur de l’immobilier.

Le décret publié samedi au Journal officiel dispose ainsi que seules les visites liées à « l’acquisition ou à la location d’une résidence principale, insusceptibles d'être différés » restent autorisées. Se déplacer dans la perspective d’acheter une résidence secondaire ou un bien pour faire de l’investissement locatif est donc proscrit dans l'Aisne, les Alpes-Maritimes, l'Eure, le Nord, l'Oise, le Pas-de-Calais, la Seine-Maritime, la Somme, Paris, la Seine-et-Marne , les Yvelines, l'Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise.

Des visites écourtées

Pour les visites concernant un logement principal, les protocoles mis en place avec un professionnel de l’immobilier ou encore entre particuliers s’appliquent. Il est notamment recommandé de ne pas dépasser 30 minutes pour la visite d’un bien avec un nombre de personne restreinte pour « respecter une jauge maximale de 8 m2 de surface par personne ».

Si la visite se fait entre 6h et 19h, à moins de 10 km de chez soi, une simple justificatif du domicile est nécessaire. Sinon, il faudra télécharger une attestation et cocher la case 11 réservée aux « déplacements liés à un déménagement résultant d'un changement de domicile et déplacements indispensables à l'acquisition ou à la location d’une résidence principale, insusceptibles d'être différés » .

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 350 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Des déplacements toujours possibles entre les départements

Au sujet des visites, celles-ci restent autorisées même en dehors des 16 départements concernés par les restrictions. Idem pour les déménagements bien que le nombre de personnes pouvant y participer n'est pas précisé. « Les déplacements interrégionaux sont possibles pour une recherche de résidence principale, location ou achat. C’est important, notamment pour les étudiants qui sont nombreux en cette période à quitter leur logement ou à en chercher un autre pour un stage qui débute, par exemple », explique au Monde Jean-Marc Torrollion, le président de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim).

Par ailleurs, si les professionnels de l'immobilier ne peuvent pas recevoir du public dans les départements concernés par le reconfinement, « les déplacements des agents immobiliers au domicile des clients, pour une estimation, un état des lieux, un acte de mandat, etc., restent autorisées », explique Jean-Marc Torrollion.